Gaïane MILLER ENTRE LE ZIST ET LE ZEST New Romance Benjamin Ferrari, chanteur

Benjamin Ferrari, chanteur

Tu as aimé ce chapitre ?

null commentaire

Simon Saint Vao

-

Il y a 3 ans

Super tes dialogues, j'aime beaucoup l'histoire, à la fois original et réaliste.

Gaïane MILLER

-

Il y a 3 ans

Merci !

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 ans

Un vrai Amaro sirupeux, un vin italien de douceur que l'on sent sur les papilles à la lecture, j'aime ce chapitre tout doux et des notes de virilité émane pour le bonheur féminin ;)

Gabriele VICTOIRE

-

Il y a 3 ans

pas très loquace Lucile on dirait. tu dissémines les infos, juste comme il faut pour nous tenir en haleine donc on a envie de tourner la page. il insiste quand même un peu à la fin, il s'est trahi ;)

paul geister

-

Il y a 3 ans

C'est vrai qu'est-ce qu'elle peut bien faire dans le coin le plus mal famé. Elle cherche les ennuis?

Gaïane MILLER

-

Il y a 3 ans

Bonjour nOnOO7, C'est vrai que le titre peut être intriguant. C'est une vieille expression française. M. Proust l'emploie dans "A la recherche du temps perdu" notamment. Tu as mis le doigt sur mon principal défaut : je tiens à faire la différence entre les dialogues et la narration et du coup, je me retrouve avec des expressions un peu bancales quand je fais parles mes personnages. Merci de me lire !

n0n007

-

Il y a 3 ans

Bonjour Gaïane, C'est le titre de ton récit qui m'a tout d'abord beaucoup intriguée, et poussée à venir te lire. Dès le premier chapitre, il est indéniable que tu es dans le thème "infiltré(e)", et en dévoilant très peu de choses sur Lucile, alors que nous suivons son point de vue, tu sais intéresser le lecteur, notamment par le biais du point de vue de Ben. Attention toutefois à la tournure de tes phrases, oscillant entre langage soutenu et formulation bancale. L'exemple le plus parlant, selon moi, est : "Ca vous dit de vérifier si c'est la vérité ?". Peut-être aurait-il été plus agréable à lire une autre formulation, telle que "Je vous mets au défi de vérifier si je dis vrai." ou "Comment savoir si je dis vrai sans goûter par vous-même ?", etc. Je vais poursuivre la lecture de ton récit, en espérant bien découvrir pourquoi tu as choisi de l'intituler "Entre le zist et le zest" ;)