Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieMes salops, vous êtes là !

Mes salops, vous êtes là !

Tu as aimé ce chapitre ?

16 commentaires

Valantine.B

-

Il y a un mois

Valantine se débat et arrache sa place avec mérite mais au milieu de ces hommes qu'elle connaît majoritairement, sa place est acquise.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui, elle a de la volonté, et sait s'imposer, tu as raison.

Perrine

-

Il y a un mois

Allez en avant je retrouve mes copains quand même tu es un sacré animal, d'accord tu avais préparé le terrain mais bon sang que ça fait du bien je vois leurs rires franchouillards et c'est plein de vie avec la vue de l'avant plutôt en odeur morbide, alors je profite de l'instant que tu offres. Et je plonge dans la convivialité amicale du moment.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui, je sais mais avoue que ça nous fait du bien! En tous les cas, ça m'a fait du bien de le vivre en l’écrivant🙂😊

chocotean

-

Il y a un mois

Mis à part, la ligne du monocle au sourire ravageur (que j'ai mis quelques secondes à conceptualiser, j'avoue ;) ) j'ai adoré. De l'action, de l'humour et des gros mots. Que demander de plus? Le chapitre suivant, bien évidemment (c'est en vers) re ;)

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui tu as raison, ce n'est pas évident de s'imaginer le monocle, il faut dire qu'à cette époque, on "fixait" le monocle en le pinçant entre l'arcade et le bas de l'oeil mais il faut reconnaitre que je parle d'un temps que les moins de cent-ans ne peuvent pas connaitre, Afflelou n'existait pas d'ailleurs😁🧐

FéeVerte

-

Il y a un mois

Ca fait vraiment du bien de les revoir ensemble et de savoir plus haut que Raoul d'Emery va somme toute bien et désire déjà s'en aller et pourquoi ? Protéger ce couvent, ahhhh quel homme !!!! 🤗🙂🤩

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui, cet homme est particulier, tu as raison il est tout en noblesse.

Tichachat

-

Il y a un mois

Que c'est chaleureux ces hommes qui se retrouvent dans leur verbe gras et leurs accolades.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui ce sont des hommes même s'ils sont des officiers et ont donc une éducation par rapport aux hommes de la troupe.Mais entre camarades les hommes se lâchent, c'est une manière de démystifier la peur de la mort.