Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieVêtues de noir.

Vêtues de noir.

Tu as aimé ce chapitre ?

21 commentaires

Lacurea

-

Il y a 2 mois

l'inévitable est là, l'annonce et en même temps tu y as mis de l'énergie, des réactions sans perte de dignité, si je te dis j'ai aimé, je manque d'originalité mais tant pis, c'est le cas.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Non mais je ne cherche pas l'originalité de la part de mes lectrices mais qu'elles aient aimé, ça, c'est le pied. C'est très important pour moi, qui tremble toujours un peu avant d'éditer mes chapitres tant j'ai peur de vous décevoir.

Lacurea

-

Il y a 2 mois

J'ai comme l'impression après avoir lu la suite et les commentaires que l'on t'a laissé que tu ne déçois personne, moi c'est sûr en tous les cas, fan depuis le premier même et surtout parce que tu démontres à quel point tu peux rebondir dans le type d'histoire sans le mt déception dans les commentaires laissés. J'ai lu que certains voyaient de petites fautes, mais vu ta qualité d'écriture ce n'est que détail, aies confiance car ici on croit en toi.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Oui, pour les fautes , c'est normal, ce texte n'est pas passé à la relecture, passage incontournable avant d'être auto-édité. Plus encore du ratissage d'un correcteur mais tu veux que je te dise? Même derrière lui, j'en trouve encore. Mais le coup du pêcher, alors là je ne l'avais pas vu, tu le crois toi? Je ma suis esclaffé, parce que Chocortean adore mes écrits et m'aime bien alors, c'est délicat pour elle de me le faire remarquer, et c'est de la façon qu'elle me l'a écrit qui m'a fais m'esclaffer. Et puis le curé parler de ses arbres fruitiés tu comprend? La faute est mignonne. Mais vous êtes toutes adorables, très franchement je me sens épaulé, alors que veux-tu que je puisse souhaiter de mieux?

HaliBerrah

-

Il y a 2 mois

L'état major va sévir et là un devoir qui mène Dussac face à une responsabilité qu'il aurait aimé éviter. Mais il le devait au colonel même s'il ne sait pas grand chose au final! Bien qu'il doit se douter de l'enfer qui attend son officier qu'il a envoyé en le sachant au casse-pipe.🤬 Le petit Julien, le brin de douceur au milieu des larmes😭il comprend des choses et le fait comprendre à sa maman, c'est si beau ces mots😦

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Oui, un enfant au milieu de l'enfer des hommes et de leur inquiétude, et l'inconnu car d'Emery dans son état, ne rejoindra pas un camp de prisonniers mais un hôpital.

Groot Gross

-

Il y a 2 mois

Ils devaient aller la voir, ils y ont été et Martha les a virés, faut la comprendre et en même temps leur devoir n'était pas facile, il y en a eu tant et tant en plus je vois bien l'instant, ça serre les tripes mon poto.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Que veux-tu personne n'est vraiment responsable tout en estimant que tout le monde l'est un peu.

lemondenetuepas

-

Il y a 2 mois

Là t'as un peu fait douche chaude et froide, un léger moment de paix quand Bonaventure arrive et là le trou béant du sans nouvelles.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Cet homme qui était désespéré à l’hôpital militaire de Bar-Le-Duc découragé de se voir avec une seule jambe, et qui se voit offrir un poste dans son domaine professionnel qui plus-est. Pour Bonaventure, il doit tout à D'Emery car il se sentait perdu, diminué. On peut comprendre son abnégation, son sacrifice, car n'oublions pas que Bonaventure est marié et a deux enfants, ça a était évoqué dans un chapitre. e dois t'avouer que j'ai volontairement garder deux chapitres pour écourter les éditions de cette histoire, le premier, c'est l’échange de cet homme avec sa femme et son garçon qui a 12 ans et donc qui se rend-compte du danger lorsque cet homme décide de partir malgré sa famille et son handicap et l'autre chapitre, c'est l'échange entre Bartoli et lui qui l'interpelle à la Cerisaie sur l'appel affolé d’Églantine pour le dissuader de partir. Il y a une discutions animée où il le laisse partir en colère puis le rejoint dans le wagon. C'étaient deux jolis chapitres ils apparaîtrons sur le livre lorsqu'il sera édité. Voila copain, tu sais tout.