Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieLa Polonaise de Blanchard.

La Polonaise de Blanchard.

Tu as aimé ce chapitre ?

25 commentaires

lemondenetuepas

-

Il y a 3 mois

Bon sang, tu m'a fait du bien j'ai vraiment kiffé, et quand j'achève ma lecture sur ce futur combat pour libérer son ami ça me fou des frissons sur cette amitié, cette musique qui les unit dans la paix comme dans la guerre, la séparation et amitié retrouvée, je le souhaite. Et les potes de combat, un nouveau trio, il est bien entouré notre colonel avec Dufour, Althemayer et Bertrand, après à bar le duc avoir été entouré par Bartoli, Bonaventure et Marcel. C'est l'homme à la règle de 3, c'est ça ! Allez mon poto tu m'as fait grandement plaisir dans ces chapitres, Vermandovillers est là et moi je les rejoins, ça va canarder🎆🎇😂😁😎

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Je te l'avais dit, et la suite ail ail ail...les combats ont été particulièrement durs sur la Somme.

HaliBerrah

-

Il y a 3 mois

Je sais que j'abuse chaque fois je te parle de bouffe, mais moi l'été ça me donne toujours un appétit de dingue...je t'ai lu scotchée à chaque mot et tu finis avec une soupe aux choux, j'ai trop faim. Très honnêtement ce paragraphe de la polonaise et de la compréhension que c'est son ami Blanchard, j'ai vraiment adoré, j'ai couru à la cuisine pour raconter le chapitre à ma mère, un côté instinctif 😵🥴, même elle a convenu de tout ce que tu entraînais comme ressenti du colonel, tous les sentiments sont là, hébété, question, sourire, joie, euphorie de retrouver son ami sans doute qu'il puisse lui arriver quelque chose, entre ce moment et leur probable retrouvaille à grand coup de cognac. Allons sauver la 63ème compagnie, et avant "A Taaaabbbbbblllleeeeee" 😝😋🥙🥗🧀🌮🍠🍗🍤Bon appétit🤣A bientôt mon ami de passions communes cinématographiques, tartalitalitatata🤣😉

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Toi, tu es en pleine joie, ne serais-ce pas par hasard, l'estomac qui te rend ainsi? Soupe aux choux avec pommes de terre et lard fumé! Mais bon dans les conditions de ces pauvres soldats. Finalement dans ce texte, il y a des sentiments, de la cuisine et de la musique.

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

Toujours ce sentiment d'être acteur des situations quand je te lis, c'est une qualité que peu ont et tu la détiens. Tu me laisses la sensation que c'est si facile pour toi que mon côté auteur se dit que j'ai toujours beaucoup de travail pour t'égaler...Ces derniers chapitres lus sont à la fois terrifiants d'une vérité et d'un autre côté quel plaisir de te lire et de poursuivre cette lecture. Maintenant tu vas emmener mes pas dans ceux du colonel et des combats j'imagine terrible par ce que ces derniers mille mètres vont être beaucoup plus long sous les sifflements des feux croisés et d'hommes avec la peur aux tripes...Merci beaucoup de ces partages et une merveilleuse suite à toi pour égoïstement mon plus grand plaisir😊😉👏🏼

FéeVerte

-

Il y a 3 mois

Mais ce n'est pas possible, j'ai lu et j'ai pleuré tout du long, je me demande ce que va dire ma mai quand je vais lui lire. la pauvre elle est alitée voilà pourquoi j'ai un peu tarder pour te lire et heureusement que je l'ai fait aux aurores sinon on m'aurait dit d'arrêter d'être sur mon pc😂🤣Et ça c'est pas possible je suis mon ami virtuel jmng😎😋T'as fait entrer Raoul dans le vif et c'est terrible, la mort de ce jeune homme, je sentais sa main, le regard, tu m'as foudroyée, tu as osé et même si j'ai fait le torrent avec mouchoirs. Heureusement tu finis avec un repas chaud qui fait du bien à l'âme et je ne te dis pas combien la Polonaise a raisonné en moi, son ami Blanchard, leur retrouvailles, ça m'a redonnée espoir, ne faut-il pas toujours le garder ? Je te souhaite une bonne journée et je vais garder les papiers tout doux pour les prochains chapitres, je m'attends bien à de fortes émotions, n'est-ce pas ?🙂🤩Bon te désespère pas je pleure mais qu'est ce que j'aiiiimmmmmeeeee 😋😆😍

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Bonjour FéeVerte, donne-moi des nouvelles de ta grand Mère,😯 tu me dis qu'elle est alitée, ce n'est pas grave? C'est la chaleur peut-être? Tiens-moi informé, je m’inquiète un peu.😟 Pour l'histoire, je suis heureux que tu l'apprécies, mais tu sais c'est plutôt un drame que traversent tous ces gens, on est loin d'une histoire fantastique comme j'ai l'habitude d'écrire, je savais bien que ça t'affecterait. Bonne continuité pour tes vacances, nous arrivons à la fin de cette histoire. Lorsque "Elisabeth de Beaupond" sera éditée, je te le ferais savoir mais ce sera vers la fin de l'année. Bises, prends soin de toi, et de ta grand mère

FéeVerte

-

Il y a 2 mois

Cher ami, que je peux considérer ainsi par ton soucis pour ma mamie, jusqu'à avant-hier elle n'était pas sortie du lit, enfin elle marchouillotte un peu et devine sa première demande ? Elle m'a dit "c'est quand la suite ????" Je n'ai pas arrêté de rire, au lieu de me demander si la poussière avait été faite par la dame de ménage ou autre!!! Beh voilà c'est à Eva qu'elle a pensé !!! Et moi ce matin j'ai tout lu, je vais te mettre les commentaires, et depuis que je suis ici près de ma maminou lorsque je te lis je ne pense plus à moi, je me surexcite en pensant "qu'est-ce qu'elle va aimer quand je vais lui lire". Bon je reviens te dire ce que j'en pense, là je vais avec elle petit-déjeuner😁🥐🥞🧇☕🥛🧃😂😋

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Tu es un amour de petite fille pour ta mamie, je suis flatté de tant d'attention pour mon texte, je lui rend mes hommages, je vous embrasse bien fort toutes les deux, je vous souhaite du courage, prenez soin de vous, à bientôt.

Sarah Relousse

-

Il y a 3 mois

Quand tout se précipite c'est là où je vois l'urgence et la terreur qui règne dans les regards où certains hommes comme le colonel garde l'esprit clair, d'un fin plus que d'y survivre mais toujours bouleversé de ces morts qui tombent sans cesse. Qu'est-ce que ça se sent bien et ça te donne le même effroi que je pressens dans ce combat qui siffle au-dessus d'eux. Raoul se trouve là dans un enfer que tu fais très bien partager. Encore un bel instant de chapitres qui se tournent toujours trop vite. Bonne journée l'ami.