Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieVers Éva.

Vers Éva.

Tu as aimé ce chapitre ?

18 commentaires

chocotean

-

Il y a 3 mois

Le commandant, après avoir échappé à la mort, qui roule vers son destin. Prenant, fin, on en redemande. Je dévore les chapitres, pas assez vite à mon gout, mais j'ai beaucoup de retard. Toutefois, tu vois je me suis promis de lire jusqu'au chapitre 45 avant d'aller attaquer une longue, très longue journée. Ton écriture a muri, tu es pret pour l'édition, je ne te souhaite que cela. Je lisais, il y a quelques jours, que JR Rowling s'est fait refuser 5 fois son manuscrit de Harry Potter, mais on connait la suite. Tout ce que je peux t'envoyer comme ondes positives, mon ami, c'est que tu connaisses un semblable destin. Ne lâche rien!!!!

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

j'ai confiance en toi, je crois à ce que tu dis ou écris, moi, je n'écris que pour le plaisir d'écrire et pour vous donner un moment d'évasion, mais vois-tu si le reste suis, gageons que mon chemin soit pavé de bonnes intentions et qu'un jour tu viennes vers moi pour me croiser et te présenter, je n'oublie pas ceux et celles (car ce sont principalement des femmes qui me lisent)si par hasard, par chance ou par autre chose j'étais dans une foire aux livres et que tu sois là, n’hésite pas de venir te présenter.J'en serais trés heureux.

Sand Canavaggia

-

Il y a 4 mois

Eh bien, là Raoul a donné une leçon aux jeunes militaires qui sont restés dans les bureaux, en même temps tu poses le rappel de ce qu'il a vu et de sa quête pour Eva, c'est ce que l'on appelle réinjecter l'idée pour me permettre de poursuivre ma lecture chez toi avec tous les points rappelés. Je trouve que tu mets énormément de sentiments et tous les échanges prennent de belles couleurs sous la lecture, navigant de la tristesse, à la compassion avec un léger agacement pour ceux qui n'ont rien vécu de la grande guerre qu'une version édulcorée, le commandant leur fait une piqûre qu'ils n'oublieront pas même si de toute façon ils n'auront jamais vraiment conscience de la bravoure, du courage et de l'horreur sur ces champs de bataille dont celui de Verdun qui fait l'objet de ton écrit. Merci de cet encore beau partage, bonne suite à toi et le plaisir pour moi de continuer encore à te lire.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Bonsoir Sand, eh oui, les officiers sont des planqués de l'Etat-Majors et de plus ont une vue étriquée de la situation. Ils sont Stupides et vaniteux et d'Emery a bien fait de les remettre à leur place, il y a de ces injustices telles que celles là, celles d'un mauvais jugement. Le pire sont les préjugés.

FéeVerte

-

Il y a 4 mois

Je suis fatiguée tu le sais, pour moi c'est tendu l'année, je commence par "les vaches parsemées dans les prés tapissés de coquelicots" et je rêve et après je sors la boîte, non pas à chaussures, n'importe quoi !!! Pfuit🤣 Les mouchoirs, que c'est émouvant de faire vivre en flash back ce qu'il a vu à ces deux trouffions. Et d'en déduire avec ta jonglerie de mots d'un humour certain, le côté juste de la situation et de leurs échanges, j'ai trouvé cela trop fort, tu m'as bluffée dans ton aisance de suggestions, d'implication de mes neurones qui n'ont pas fait d'effort mais grâce à mon amour de lecture de grands auteurs devant lesquels tu n'as pas à rougir parce que comme le dit Cambronne "Merde" (j'ai pas pu m'en empêcher😜😂😁) ton écriture a vraiment un truc à part.👏👏Moi, je dis bravo et mes yeux s'étoilisent (cherche pas dans le dico, il existe pas c'est mon côté Dali😅)👏🤩

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Et en plus tu aimes Dali? Non je ne le crois pas, je pensais être à part, pris pour un excentrique comme Dali d'ailleurs. Tu sais que je possède un très beau livre illustré sur ses œuvres, enfin une partie. Son travail a été tellement productif. Pour le reste, de ce que tu écris sur moi, ça me fais tout drôle, je suis tout "chose"😔🤪😳😵🥴je deviens comme une chique molle. Tu me compares aux grands auteurs de romans, tu dois'être bien placé pour en parler si tu possèdes une culture littéraire. Je comprends la periode que tu traverses, et si tu peux t'aménager des moments de détente, c'est important pour l'esprit. Il y aura un nouveau chapitre demain, peut-être même un deuxième, cela dépendra de mon temps pour la relecture de ces chapitres dans lesquels je ramasse constamment de nouvelles fautes d’écriture à mon nouveau passage. Bonne soirée et M.. pour la suite de tes examens.. La garde meurt mais ne se rend pas!!

Groot Gross

-

Il y a 4 mois

Tu m'as dit que te laisser un mot même si je ne dis rien de précis te faisait plaisir, alors je dis rien, juste j'applaudis l'auteur👏😎

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Mais oui, tu as bien fais, tu t'es régalé? C'est l’essentiel, c'est mon rôle de t'emmener dans mes histoires pour te faire oublier juste un instant les soucis de la vie. Bonne soirée copain.

Crispiejolie

-

Il y a 4 mois

Je rattrape ma lecture mais je ne suis pas sûre que je n'aurais pas aimé avoir un peu plus de retard, ça m'a montée les larmes, tu m'as mis une claque en me faisant remonter le souvenir de tes premiers chapitres, du moins les précédents où Paul et son ami sont mort, c'est bizarre de le vivre au départ m'a touchée mais moins que la dans les paroles du commandant vers ses jeunots avec qui il échange le fait que rien n'est juste dans cette guerre mais peut-être dans la vie aussi. Eva arrive en force je sens que mon émotion va durer encore sous ton écriture. De beaux chapitres qui m'ont pris aux tripes, l'expérience pour moi de te relire du début car je suis persuadée que l'impact sans les attentes entre les chapitres doit être assez forts. Tu vas continuer à nous en donner quelques uns ? Bien, je serais proba en retard mais je viendrais te lire, je ne peux que te soutenir et t'encourager pour encore un de tes textes qui m'attache.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Bonsoir CrispieJolie, oui ce que tu dis est juste, et tu vas avoir encore des moments comme celui-là, des remontés à la surface comme des retours de manivelles. Tu vas comprendre dans quelle mesure Éva a été expulsée de la maison de ses parents et comment se sont comportés les Devos avec elle.L'arrivée le samedi suivant des camarades de chambrée du commandant d'Emery, ça na va pas être triste. La recherche d’Éva à travers les usines de la région mais d'Emery aura un éclair de pensée pour enfin la trouvée.Et dans quelle condition! Une jeune femme désespérée peut s'abandonner à une existence qu'elle n'a pas choisie. D'Emery a grandit depuis son attitude à l'égard de sa fille. Et puis, il va apprendre que sur le front de la Somme face à Amiens ses camarades, ses hommes, ses enfants sont coincés dans une poche d'encerclement. Il ne peux les laisser là dans cette situation où chaque jour compte. Ils seront bientôt privés de vivres et de munitions. Que va-t'il faire? Malgré son invalidité. Peut-être prendre le commandement d'un bataillon de secours pour dégager ses camarades au grand damne de Martha , du beau-père et des autres!Raoul, tu n'es pas responsable de ses hommes,ils ne t'appartiennent pas, tu as déjà donné,ne retourne pas là-bas, ne provoque pas deux fois le destin, à le chercher ,tu rencontre la fatalité.Petite confidence que je te fais, petite car tous mes lecteurs pourront en prendre connaissance s'ils le souhaitent.