Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieNarcisse Noir.

Narcisse Noir.

Tu as aimé ce chapitre ?

19 commentaires

Perrine

-

Il y a 4 mois

La nature, la paix comme tu en parles j'en aurais bien besoin aussi, de partir et faire comme ton Raoul aller ailleurs où l'on ne voit pas les mêmes jours qui passent avec les soucis qui s'empilent. Dans ton histoire, c'est pas pareil, il revient de la guerre et dans son cas le foyer c'est un vrai recueil de plénitude et d'amour sauf si tu comptes son obsession pour Paul et Eva, il va être moins au calme que si nous on partait dans la verdure. Pour passer le temps mon job, des exams reportés donc tranquille et continuer de lire ce qui s'éditera chez toi avec des balades pour détendre avant d'improbables vacances. Bon lundi en attente d'un autre sifflement de train XD

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Bonjour Perrine, je suis désolé de te savoir dans les soucis, il semblerait que ce sois actuellement général mais dans quel monde vivons-nous? Nous avons tous besoin de paix, un endroit, un moment de nature car c'est une très bonne façon de se retrouver pour faire un point d'introspection sur sois même. Où allons nous? Quel est le trajet à poursuivre pour obtenir ce que nous souhaitions. Bon ma petite Perrine, tentons de nous remonter le moral. Pour cette histoire, c'est relater les choses de la vie, je veux dire, qu'elle n'est pas un long fleuve humain, alors, cette histoire est ponctuée d'événements semblables à la vie même si c'est un roman, je voulais montrer que si elle est ponctuée de moments tendres, de moments forts, elle l'est aussi faite de moments dramatiques et d’événements qui nous arrivent comme ça sur le moment comme un drame qui nous tombe sur la tête, sans que l'on s'y attende. Les impondérables en fait. C'est ce que j'ai tenté de relater en m'y approchant le plus prés possible de ce qui pourrait-être plausible. Je vais t'envoyer la suite, désormais je ne suis plus gêné par l'intervention des votes pour les éditer. Je ne connais pas tes soucis, mais je me permet de te souhaiter bon courage et je souhaite que tu sois entouré.

Crispiejolie

-

Il y a 4 mois

Tu le fais rentrer et tu risques de le faire repartir, mais qu'est ce que tu me dis ? Je me suis laissée bercer par toute la période où ils ont réussir à s'en sortir, se retaper avec Valantine et dans ta réponse la dernière fois tu me sous entends cela, mais Martha va lui arracher les yeux ?! Pour l'instant je profite de son retour à la maison et de tout ce qu'il pourra y retrouver d'agréable, un bon repas, des amis, un bon lit, tout ce que l'on trouve habituel mais pour lui loin dans les souvenirs.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Bonsoir Crispiejolie, toujours un plaisir de t'avoir en commentaire. En fait l'histoire a déjà été écrite en Octobre-Novembre de l'année dernière et à part quelques remaniements, je sais déjà ce qu'il va arrivé. D’abord nous allons vivre la rencontre avec les parents d’Éva et comprendre pour quelle raison elle fut expulsé de chez elle. Ensuite la confrontation avec les Devos. Puis la recherche de cette pauvre femme, la rencontre, les explications, d'Emery va lui remettre le carnet de Paul, elle va en prendre connaissance.C'est lui qui l'a vu mort et qui a fait évacuer son corps, c'est lui qui a demander de retarder d'une semaine la déclaration de décès. Il sais où il a été inhumé.Il aura des difficultés pour parvenir à ramener Éva vers lui, vers une vie plus confortable pour cette jeune fille. Julien l'enfant d’Éva a été placé dans un établissement religieux afin de le protéger de la misère humaine.Et puis il y a le colonel Dussac qui revient pour annoncer à d'Emery que sa compagnie est dans une situation précaire dans la région d'Amiens situation qui va par la suite s’aggraver. La compagnie va tomber dans un encerclement au milieu d'un village. Que va faire d'Emery? Entre la pression de Martha qui refuse que son homme revêtisse l'uniforme et reprenne les armes considérant qu'il a donné sa part et les terribles scrupules qui le torturent de connaitre la situation de ses hommes et de devoir l'ignorer? Je t'assure que cette histoire est pleine de rebondissements et de surprises. Bonne soirée CrispieJolie. A bientôt

FéeVerte

-

Il y a 4 mois

Comment ne pas aimer Dali, sa période molle et son amour indéfectible pour Gala😝J'aime la peinture et beaucoup de peintre comme Kandinsky, Degas et plein d'autres. Oui je me donne du temps de repos, en famille et avec ma lecture de ton texte en ce moment. Mais j'aime les parfums aussi, celui de Martha à l'air vraiment bien pour suggérer l'amour qui sait si un jour je suis en mal de prétendant je vaporiserais le Narcisse🤣😂Je suis impatiente de le voir rentrer chez lui et passer à la page Eva avec ce que va lui dire sa femme et j'ai une pensée sur ces personnages que tu fais entrer en scène et ce qu'ils vont apporter sans oublier les autre type le papa de sa femme qui est quand même omniprésent, je sens déjà qu'il a du caractère de l'amour pour sa fille et pas forcément pour Raoul.😢Moi je l'aime Raoul, c'est un homme bon. Que vas-tu me donner comme suite maintenant ?🧐⏳😜

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Oui la periode molle,la "persistance de la mémoire"Sais-tu qu'il connu Gala en France à Paris lorsqu'elle y faisait ses études.Enfin ça ne nous rajeuni pas tout ça, d'autant que toi et moi n’étions même pas nés!😁😆Le repos est important surtout que cette année a été plutôt chargée pour toi.Le Narcisse Noir existe toujours depuis cette époque c'est l'un des rares à être encore sur le marché, par contre il ne fais pas parti des critères odorants d'aujourd'hui.Son effluve est dominé par la Narcisse puis, il y a de la rose et de l'orange, ce qui dans ce mélange bien dosé et particulier, lui confère une effluve particulière, enfin si un jour tu a l'occasion de passer dans une parfumerie, demande à le sentir, mais pas sur leur ridicule languette de papier-carton, non, sur ta peau, sur l'avant bras par exemple, il y a deux odeurs, le premier au moment du jet puis le second après, et là, c'est le petit miracle, c'est à ce moment qu'il se révèle, ou il prends toute son ampleur. Tu fermeras les yeux et tu imagineras être une jeune femme des années 1920 "les années folles" ou encore penser à cette femme de 1916 qui s'appelle Martha.🧐(🍊🌹🌸😏composition du Narcisse Noir.)Tu pourras savoir ce que les gens d'avant pouvez sentir dans les effluves laissées par les femmes chic de Paris. Bien sur qu'il est gentil Raoul, et même bon, humain , emphatique. Bon nous avons donc comme menu de la suite de cette histoire, quelques chapitres tendres, mignons, avec une pincée d'humour. Puis nous pénétrons dans le vif du sujet avant que cette histoire finisse par se terminer. La rencontre avec les parents puis la recherche de Martha, sa rencontre avec les d'Emery, mais un rebondissement par la suite avant de parvenir à la fin, mais je suis un peu plus prolixe sur une réponse faite à une lectrice, il n'y a rien à cacher, tu peux allé voir, là c'est plutôt la fin de la journée et je suis un peu fatigué. Bonne nuit FéeVerte. La couverture de celui-là me causera moins de tracas que celle de "Elisabeth de Beaupond, la recluse"

Lacurea

-

Il y a 4 mois

Qui se ressemble, s'assemble t'as bien raison et dans ce moment tu m'as mis en boîte dans son retour où je sens encore l'homme bon qui a du respect pour tous. Du chauffeur au gardien avec la note d'humour tendre sur le pied bot et la simplicité de cet homme qui le flatte d'une blessure de guerre, ça c'est vachement touchant. Il n'y a que toi pour donner a des instants de la vie réelles dans un écrit, ce que nous sommes devenus insensibles maintenant. Je le pense, je le vois pas autour de moi mais quand je te lis ça me montre la dure réalité de notre siècle.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Ah ce retour! Je parle un peu de la vie de cette époque,j'essais de restituer une ambiance notamment celle d'un bal, enfin je ne m'y suis pas trop attardé. D'ici deux chapitres je pense, nous allons entrer dans le vif du sujet. Le soucis est que étant-donner que je ne l'avais pas écris pour le concours de Fyctia, ça pose un problème lorsqu'il faut le reformater aux critères de Fyctia, tu sais les fameux 7000 caractères maximum par chapitre. C'est ennuyeux pour moi et pour vous, car en vérité c'est une histoire facile et rapide à lire, une journée au bord de la plage. Mais c'est sans les incessantes interruptions du système "votes pour sortir chapitres" Tu sais,pour la dure réalité, je pense que cela se prête à tous les siècles en vérité. On peut pourtant considérer que la vie de ces 80 dernières années représentent la première periode de l'histoire de l'humanité ou les gens vivent dans des conditions de confort acceptables. Tu imagines ce que les gens enduraient autrefois? Déjà à la hauteur de la génération de mon père jeune, mes grands-parents n'avaient pas de voiture. Période années 30,40,50. Pas de télévision, pas de téléphone, pas de réfrigérateur, pas de gaz. La sécurité sociale a partir d'Octobre 1949. Habitations assez sombres et encore pour certaines sans les commodités dans l'appartement mais dans la cage d'escalier. Pas d'eau chaude, pour en avoir il fallait en faire bouillir. Ça parait loin, mais en fait par rapport à l'histoire de l'humanité, 5000 ans a peu pré de civilisation 80 ans c'est hier.J'ai reçu un message de Fyctia, qui m'a sélectionné parmi quelques autres pour nous demander si nous voulions présenter le texte "lettre à Éva" pour qu'ils en sélectionne l'un d'entre eux. Bon rien ne m'assurerait que je sois choisi, je ne rêvé plus , mais quoi qu'il adviendrait, je l'éditerai. Bonne nuit Lacurea. ( Depuis vendredi je retravaille le texte d'Elisabeth de Beaupond) C'est prenant, fatiguant, recorriger tout un texte s'est usant. Je le fais avec plaisir, j'aime beaucoup ce texte, mais c'est fatiguant quand même.🥱😳🤪😵🥴🥱😴Mon problème en vérité, c'est que je ne sais pas m’emménager des instants de répit, plutôt que de me plonger de dans sans arrêt pendant trois jours. Après ça je me plaint mais ce n'est pas étonnant pfuit!!

Lacurea

-

Il y a 4 mois

Courage à toi, je viens de lire tes chapitres suivants et je crois qu'à cause de ce nombre de caractères t'a encore bloqué et on est à peine au départ du "vif du sujet" mais tant mieux pour moi et ceux qui te suivent il y a beaucoup à lire encore et visiblement plus les votes qui retiennent donc je te lis comme un bon bouquin 4 pages à la suite. C'est bien aussi mais d'un côté je me pose moins de questions et j'ai moins à dire dessus sache toutefois que c'est toujours super agréable à lire après la période tranchées qui me fendaient le cœur, de la dureté et de ces êtres qui mourraient qu'on ne pouvait pas compter tellement la quantité dépassait l'entendement.

Groot Gross

-

Il y a 4 mois

Salut copain, je vois que tu t'accroches et que tu nous envoies encore de la lecture, tu l'avais dit tu tiens parole c'est super. Bon là il ramène ses paluches chez lui, mais la tactique sur le terrain guerre l'a coupé des superficialités de la vie de tous les jours. Comment va-t-il reprendre ses repères ? Tu sais ces mecs perdaient un peu pied quand il rentrait et lui c'est pas un officier glandeur, c'était un action-réaction, alors c'est pas possible que tu me réserves pas un jour le jour avec son investissement à bloc. Que va lui dire Martha ? A mon avis c'est pas folichon, ça va le désespérer, si c'était bon elle lui aurait dit de suite. Tu plonges dans le mystère de la suite, j'ai la tête farci de questions. J'ai plus qu'à poireauter pour la suite MDR