Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieLe Marseillais.

Le Marseillais.

Tu as aimé ce chapitre ?

26 commentaires

Karen | Fyctia

-

Il y a 5 mois

Bonjour Jean-Marc-Nicolas ! Je viens de lire les premiers chapitres de ton histoire et te faire un retour sur ces derniers. ☺

Karen | Fyctia

-

Il y a 5 mois

# Ton histoire entre très bien dans le thème de ce concours. Les lettres à Éva sont particulièrement réussies et touchantes. Elles parviennent à nouer un lien entre Paul et le lecteur, mais également à retranscrire cette histoire d’amour au milieu de ce décor sombre que tu construits.

Karen | Fyctia

-

Il y a 5 mois

# Tu parviens à créer une ambiance réaliste et palpable que tu pourrais développer en approfondissant la narration. Tes descriptions sont bien maîtrisées, mais encore froides. Elles ne laissent pas encore transparaître tout leur potentiel émotionnel. Tu sembles écrire du point de vue de Paul, mais tu laisses passer peu de subjectivité dans son discours interne, seules quelques explications. Si les lettres permettent de s’attacher à lui, n’hésite pas à développer son caractère durant la narration. Par exemple, j’ai pu remarquer que pendant la discussion pour désigner l’équipe de secours, le paysage est très en retrait. Si on sait qu’ils sont en train de subir une attaque, on ne sait pas exactement combien de personnes écoutent, si bien qu’un nouveau personnage semble apparaître lorsqu’il prend la parole.

Karen | Fyctia

-

Il y a 5 mois

# De nombreux personnages sont introduits dès les premiers chapitres. Il est évident que tu les as travaillés pour leur donner de la profondeur par leur passé, leurs liens avec les autres et leur description. Cependant, il est encore difficile de se repérer et de savoir qui est qui, même après avoir entendu leur histoire. C’est dommage, car on perd l’émotion suscitée par leur récit. N’hésite pas à les caractériser davantage, peut-être avec ce que le narrateur pense d’eux, et sa manière propre de les reconnaître lorsqu’ils interviennent dans la scène.

Karen | Fyctia

-

Il y a 5 mois

# Les événements passés sont essentiellement racontés au lecteur par des dialogues, ce qui ne rend pas toujours le récit percutant. Tu peux équilibrer en retranscrivant certains évènements en narration. Par exemple, la mort de Jérémie qui explique le lien entre Jean et Paul est expliquée dans un dialogue. Cependant, pour le lecteur, cela peut sembler cruel de la part de Jean de rappeler ce souvenir douloureux à Paul de manière abrupte. S’il est le narrateur, Paul peut simplement se le remémorer pour l’expliquer au lecteur.

Karen | Fyctia

-

Il y a 5 mois

# Concernant ta plume, elle reste poétique et percutante. Tu parviens aisément à entraîner le lecteur dans ton récit. L’histoire se clarifie au fur et à mesure des chapitres.

Karen | Fyctia

-

Il y a 5 mois

J’espère que ces quelques remarques pourront t’aider pour la suite de l’écriture. Je te souhaite bon courage pour la suite du concours. Karen, équipe Fyctia.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 5 mois

Bonjour Karen, merci beaucoup de t'être penchée sur mon texte. Je prends note de tes conseils, pour la réécriture avant l'autoédition. Bon courage dans ton travail.

Roseline Lambert

-

Il y a 6 mois

tu écris sur un juste milieu, voilà pourquoi, les femmes restent sur ton histoire. Il faut un peu de sensibilité, une part romanesque et quelques grains d'humour. Alors que dire si ce n'est que tu as une bonne recette lol pour rebondir sur les comm du dessous, car oui en général, trop masculin, je prends mes jambes à mon cou, et ce n'est pas le cas.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 6 mois

C'est ma part féminine sans doute peut être trop sous l'aile d'une maman et des grands mères qui m'ont adorées et que j'ai beaucoup aimées.Mais je passais aussi beaucoup de temps avec mon père et mes oncles. Mais bon il est certain que j'ai toujours était entouré d'une présence féminine assez importante si on peut le dire ainsi au risque que ça puisse être mal interprété.😁😁😍