Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieTristesse du temps qui passe.

Tristesse du temps qui passe.

Tu as aimé ce chapitre ?

45

40

3

3 commentaires

Sand Canavaggia

-

Il y a 2 mois

Comme Elisabeth me fait de la peine, c'est terrible sa solitude et qu'est ce que tu la transmets bien, c'est encore une fois d'une grande mélancolie, elle voit s'éteindre ceux qu'elle aime et quand elle longe les couloirs c'est un comme une errance sans but, sans rien pour continuer d'exister, seule l'écriture lui reste...Et une Baronne arrive et la maison change, car c'était l'héritage d'Elisabeth à Marie donc les de Beaupond et là c'est la branche des Montpensier qui reprennent ce beau domaine...je ne sais pas mais ça me touche, un peu comme si les de Beaupond était spolier en plus tu ajoutes cette Baronne qui me semble assez abjecte, elle fait retirer les draps Ouille ! Elle ne va pas être aimée par la Dame noire celle-là...Merci de continuer à partager c'est toujours pour moi un bonheur de te lire/suivre. Bonne continuation de ton écrit.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

elle recluse par sa douleur,sa mélancolie, sa colère aussi elle créé sa propre réalité celle d"une solitude complète.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

une recluse est une personne la plus part du temps une femme qui choisit de s'isoler définitivement pour toute sa vie mais Elisabeth forme une recluse spéciale car elle est en contact avec d'autres personnes. Elle peut sortir et se déplacer mais elle reste prisonnière entre la vie et la mort en quelque sorte