Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieLe retour.

Le retour.

Tu as aimé ce chapitre ?

100

93

12

12 commentaires

Leoden

-

Il y a 2 mois

Merci à notre bonne sorcière de lui avoir rappelé de mauvais souvenir, logique qu'il finisse dans cette état. Amélie va nous le sauver comme il se doit. Mais il reste une âme à sauver, j'espère qu'elle finira par vouloir sa rédemption.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Bien entendu on va le sauver ce jeune garçon en mauvaise posture. Tout va se terminer dans de bonnes conditions.

Petitefée Verte

-

Il y a 2 mois

Houlala y a de l'amour dans l'air, là il n'est pas en état mais je crois me souvenir qu'entre eux c'est chaud et même s'il vient sous un ordre, l'affaire semble plus dans les cordes du capitaine à moins qu'une surprise du "l'homme à l'ordinateur" nous sorte comme un sorcier une suite à son habitude. je veux voir quand il va bien sans sa jauge d'alcool comment il va résoudre tout cela et panser le cœur d'Amélie, parce que c'est ce qu'il va faire non ? Tu vas pas me répondre alors, j'ai encore un cours après je campe dans ma chambre et j'attends que m'ssieurs Dames veulent bien te liker.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Bonjour PetiteFée verte, bien entendu que je vais te répondre,tu fais partie des fidèles , alors oui bien sur ,il va dégriser, puis cerner la maison de ces deux salops, passer très prêt de la fin , enfin très prêt, il y a la dame aux ronces et aux aubépines, alors je débite le plus possible de chapitres avant qu'ils clôturent mais il parait que tous les chapitres que j'ai écris serons débloqués automatiquement alors tu auras beaucoup à lire. Bon la suite est plus marrante,enfin, en me relisant je me suis fais le rire tout seul, enfin, tu verras, tu me diras

HaliBerrah

-

Il y a 2 mois

Sans blaguer, c'est une torture, il revient !!!! Elle ne va pas mourir de désespoir, agonisante dans son lit avec la fièvre, flute !!! Je vais faire avec parce qu'Elisabeth je la sniffe dans le court ma lecture, légèrement envahie avec mon plat de pâtes asiatique qui m'emboucane le nez de curry. J'pleure plus je commence à rire entre les compagnons d'armes maladroits et l'autre bourré :)) mdrr

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Coucou HaliBerrah, bien oui, on allait pas les laisser séparés qu'en penses tu ? La vie est déjà assez injuste comme cela sans que l'on en rajoute dans notre histoire. Bon toi c'est le curry qui t'emboucane, Amélie elle, c'est la bière et le vomis de Jean!. Attend, tu va rire pour la suite, quand je me suis relu, je me suis éclaté de rire tout seul, on a du penser qu'il me manquer une case, en fait c'est la modification de vocabulaire, de la prononciation lorsque l'on a beaucoup bu tu sais? Bon tu me diras ce que tu en penses? Le Mec c'est la honte de sa vie qu'il se prends,bon tu verras

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

Quelle folie, dans la même journée séparation avec sa dulcinée, retour à Paris j'imagine épuisé et...triste, le Prévôt et les cavaliers du Roy en mode flash qui font un aller retour avant qu'il n'est son audience avec lui...c'est quelque chose et le voilà reparti ver Fontainebleau, le corps en loque dans une carriole et Amélie qui accueille avec je suppose bonheurs et contrariétés...Cet autre enfant qui est kidnappé par les deux voleurs, là on a un socle ferme de recherche, le Capitaine a intérêt de cuver avant, elle va lui faire prendre un bain et effectivement ce capitaine qui ne faisait pas ripaille et était plutôt strict dans autres chapitres, soulève une question d'Amélie très juste "pourquoi dans un tel état?", même si moi je me dis que la séparation pour lui fut difficile et l'obliger à retourner lui paraît insurmontable si il doit à nouveau partir...Cela promet un beau chapitre à venir dont je languis déjà lecture. Bonne continuation de ton écrit dans cette dernière ligne droite, je te remercie de ce nouveau partage.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Oui je ne pouvais pas les laisser séparés les deux tourtereaux, ils s'aiment alors cela aurait été injuste de ne pas les réunir, et puis la suite m'a éclaté. enfin tu verras. Il parait que je peux continuer à éditer même après la clôture du concours ? C'est vrais ou bien est ce une bêtise, je me soucis de mes lecteurs , je ne peux pas les laisser comme ça, déjà avec les "Anachorétes" ça m'avait frustré et si il est vrais que l'on peut continuer d'éditer alors je trouve que c'est dommage et je suis un peu déçu.C'est comme si je leur disais :"Merci de m'avoir soutenu pendant tout le concours, aurevoir et à un de ces jours!"deja si mes lecteurs souhaitent connaitre la suite et fin des "Anachoretes je le leur ferais parvenir sur leur boite personnelle.

Butto Val

-

Il y a 3 mois

C'est doux à lire ce retour, comme quoi la vie rassemble toujours ceux qui s'aiment, même si saoul provoque chez elle la colère et elles recherche des raisons auprès des hommes qui il faut le rappeler lui ont permis d'être à temps sur Fontainebleau, les pauvres, ils se dépatouillent dans des explications, ils se justifient par l'ordre du prévôt. Un plaisir de lire ce retournement de situation, mais pouvait-il en être autrement, je ne crois pas son retour, je l'attendais, c'était terrible leur séparation et tu relances en ramenant dans la course les deux évadés. J'ai beaucoup apprécié ce texte, le sommeil me gagne, je vais rester sur ces touches heureuses.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Mais oui bien sur que l'on va faire eu sorte de les réunir, tu sais comme moi comment la vie peut être injuste alors si j'en rajoute dans mes histoires nous n'avons plus qu'à nous flinguer! Et puis je les aime ces deux là,il n'y a rien de plus beau que l'amour . puis ne manquerai je pas de cœur si je te présentais des chapitres tristes alors que tu passes des nuits déjà assez éprouvantes!