Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SériePour l'amour de Gabrièle.

Pour l'amour de Gabrièle.

Tu as aimé ce chapitre ?

107

97

10

10 commentaires

Petitefée Verte

-

Il y a 3 mois

Hello, me voilà devant un bol de corn-flakes devant ta réponse et pour tout te dévoiler, le livre est une deuxième peau chez nous si mes enfants vont à Emmaüs je prends la place d'Elisabeth et je les réduis en poudre et moi avec, je les aurais bien mal éduqués ou c'est qu'ils crèveront la dalle. Par contre si c'est 2020 c'est bientôt et je te le souhaite vraiment, je crois savoir que même si on a des lecteurs sur ces sites le monde de l'édition à des attentes qui en déçoivent plus d'un, mais moi je crois en ta force émouvante d'écriture alors c'est bien fonce et moi je prépare le stylo rose bonbon car j'aime le rose pour ce mot qui restera dans ma bibliothèque et que j'apprendrais à mes enfants à respecter sinon la pénitente attaque :p xoxo

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Oui tu as raison sur tout, le monde ingrat de l’édition, l’éducation des enfants Emaüs etc etc Je ne rêve plus beaucoup aujourd'hui juste encore un peu pour rester vivant comme un enfant joyeux ,les gens ennuyeux me rendent triste et je m'ennuis avec eux. pour mon écrit j'avance pour nous pour partager quelque chose avec ensemble, enfin tu l'as compris, tu le sais, toi. Mais j'aime écrire des histoires ou en raconter et ce court aparté du 20 Juillet 2020 Est un petit clin d’œil sur le destin Comme un délire à deux, . On se sera envolés juste un instant avant de redescendre sur terre. En attendant faute de pouvoir le faire éditer on aura tous passés un bon moment de rêve et d’imagination, ça fait du bien à l'esprit un peu comme une purge, si je peux me permettre.Vive le rose!! C'est une couleur douce, tendre, pour moi,elle s'apparente aux enfants, en l’occurrence à l'innocence.

Petitefée Verte

-

Il y a 3 mois

Comme tu as dit la suite est géniale je me suis trop éclatée à te lire, et je ne m'offusque pas du "ma petitefée", vu comme tu écris tu n'as pas de mal à être d'un âge plus que moi donc c'est super gentil, merci. En même temps j'ai 19 ans bientôt vingt c'est pas difficile de me dépasser. Mais j'ai toujours aimer les écritures complexes et peu d'auteurs la maîtrise quelque soit l'âge. Toi par contre c'est garni LOL Je croyais la guerre mais franchement comme le dit le commentaire en dessous, que de frissons et pas d'effroi. C'est vraiment super comme tu me roules dans la pate de l'histoire et j'en ressors à chaque fois étourdie en me disant "je n'ai pas la suite" et même si je fais l'effort d'attendre pour te lire qu'il y ait au moins deux chapitres mais que c'est dur de se retenir, j'ai trop envie de voir l'après. C'est sur qu'un jour si tu publies je serai la première devant ton petit bureau pour un autographe :-p

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Tu es mignonne, et moi je serai le premier à te signer un autographe avec un gentil mot que tu emportera avec toi et que tu garderas tout le long de ta vie. Un jour dans des années quand tu seras vieille et que l'on débarrassera ta maison de tout ce que tu avait accumuler dans une vie, tes petits enfants vidant ta bibliothèque pour remplir les cartons et les évacuer chez Emaüs diront" C'est fou ce que mamie a accumulée comme fatras, elle a des lettres en toutes les langues, oh !! Mais regarde sur ce livre c'est daté du 10 Juillet 2020, merde c'est pas d'hier, tu te rend compte elle avait pas vingt ans la mère de maman! Eh qui a t'il d'écrit? A ma petite fée verte, qui m'a suivi tout le long de mes débuts et à qui comme promis lui dédis ce premier livre et c'est signé Jean Marc Nicolas G.. Elle s'emmerdait pas la vieille, elle communiquait avec un auteur Tu le savais toi? Moi? Non ,tu sais Mémé a toujours été discrète sur sa vie et elle n'était pas prolixe. Il y a une photo prise devant un stand de livres, regarde. Houaa, comme elle était jeune, et le type à coté? Bein c'est l’écrivain qui veux tu que ce soit ? Comme ils étaient habillés à cette époque c'est fou tu crois pas ? Tiens on pourrait écrire une histoire ? ça s'intitulerait "La jeune fille et l'écrivain" Bise ,porte toi bien Petite Fée Verte.

chocotean

-

Il y a 3 mois

J'adore, tu es trop fort²²²²²²²! Tu mèles poésie et frisson, tu nous fais pleurer une fois encore. Tu jongles entre les chapitres, fini s'amuser, tu nous assassines. On attendait une Elisabeth actrice d'une scène sanglante et tu nous envoies Elisabeth accompagnée de la Mort libératrice, pacificatrice. Une mort douce qui délivre enfin une femme prisonnière de ses tourments. Je n'ai plus de mots pour décrire tous les tourments, les émotions, et les larmes que tu peux susciter d'un coup de crayon. Tu es un magicien, un écrivain, un poète. Un homme à l'âme de lumière qui trouve une réponse à ses questions en couchant des mots sur le papier. Bravo, bravo, et merci de nous partager tout ça, cher, cher Jmmg. Tu mets encore une fois un lien indéfectible entre toi et nous, tu nous enchaines à ton monde. Et nous on est contents d'être là, au rendez-vous de tes histoires, de ton monde, ton autre chemin, plein d'espoirs, dans un monde que tu décris sombre et amer, mais qui reste tout plein, si plein de lumière. Merciiiii!

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Que te répondre face à autant d'amour que je prends en pleine figure! Çà fait du bien à l’âme , mais oui nous formons une équipe , comme une famille de lecteurs et d'auteurs,( ne les oublions pas, certains viennent me lire).Oui Matilda est une femme à laquelle on a enlevé ses enfants, c'est l’épreuve la plus difficile que puisse affronter une mère.Parfois quand on est en colère c'est parce que l'on est malheureux.C'était sa colère qui la rendait laide.Entre les mains de la mort ,la paix en sois revient, il y a comme un lâché prise.Le moment de vérité, là ou les compteurs sont remis à zéro. Plus de mensonges, plus de tromperies, plus de faux semblants,la vérité toute nue. C'est un rendez vous avec sois même. Matilda est devenue comme une enfant, un être fragile, qui devient désormais entre les mains de la Mort, une personne toute humble, conciliante et compréhensive. Je vais t'envoyer de la lumiere pour le chapitre dont je te parlais.

Fabienne

-

Il y a 3 mois

Le bleu de ses yeux où tout est bleu donne de beaux instants qui troublent lorsque je lis cette suite et je pense aux autres parties de ton histoire où ce moment a développé de grands émois. Elle a vraiment un cœur, voir ce coin de colère avec autant d'humanité c'est aussi radieux que Gabrièle avec l'amour de Jean.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Je pense à ma maman lorsqu'elle venait me chercher à la sortie de l'école à 17 Heure. Elle avait des yeux bleu et vert , je n'en ai plus jamais vu de semblables de toute ma vie avec ses cheveux noirs très longs qu'elle transformait en une belle natte ou tresse qu'elle laissait tomber au devant de l’épaule, je ne peut que penser à cette jeune femme de 22 ans quand j'entends la chanson "Plus bleu que le bleu de tes yeux je ne vois rien de mieux même le bleu des cieux " J'avais quatre ans je devais lever la tete pour la regarder et je voyais ses yeux se confondent avec le fond du ciel, tant d'amour dans ses yeux à me regarder je n'ai jamais vu autant d'amour dans les yeux de quelqu'un lorsqu'on les posait sur moi.pardon de cette confidence c'est juste un petit moment de solitude mais ca va passer. Moi aussi tout comme Elisabeth, je vis au milieu des fantômes du passé. Bonne soirée Fabienne ,merci de me suivre.

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

C'est amusant je ne regarde pas les titres en général et celui là m'a fait une drôle de sensation, la lecture a été à la hauteur tu m'engouffres après la mort dans la grotte dans une émotion déluge, revoir Gabrièle, Elie et cette enfant qui n'a pu naître que dans ta maxime tu cites en ange est..., je n'ai pas de mots. Soutenu par ses troupes et acclamé par la population reflète cet extérieur qu'il retrouve après, je garde cette projection avec la grotte un peu comme un intérieur d'âme qui fait ressurgir tout ce que l'on refoule, c'est une image de mon esprit un espèce d'écho, la grotte un intérieur assombri et Jean qui a souffert du manque des siens et de leur fin tragique est assombri et ce qu'il voit par l'aide d'Elisabeth et la mort bien sûr une lumière un peu comme la lumière de la sortie pour les enfants et lui au terme de cette périlleuse recherche pour laquelle on l'a envoyé avec ce supplément merveilleux de revoir ses amours. Bon tu ne l'as certainement pas fait exprès mais ce spectre d'images est venu tout seul avec ton texte qui défilait. Je ne peux que te remercier de ce partage et te souhaiter une bonne continuation de ton écrit, sans que rien ne t'influence, ni te décourage, je te soutiens. Bon courage pour cette dernière ligne droite.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Rien ne peut m'influencer venant de médisances que mon soucis de faire rêver mes lecteurs,j'attends toujours comme un enfant devant une vitrine de jouets les commentaires de mes partenaires,je vois aussi les noms de ceux qui votent pour moi depuis longtemps, même s'ils ne me laissent pas de commentaires ,ils me sont fidèles toujours a répondre présent alors je veux leur dire merci car je n'ai pas l'opportunité de le faire par une réponse directe, mais ils se reconnaîtrons. Merci à tous,auteurs et simples lecteurs . J’espère pouvoir vous faire un peu voyager .