Sand Canavaggia SCREWED UP Okéanos_Courants de turbidité.

Okéanos_Courants de turbidité.

Tu as aimé ce chapitre ?

18

18 commentaires

Mary Lev

-

Il y a 7 mois

J’aime beaucoup cette scène où leta découvre que le milieu où elle évolue peut être inhospitalier ! C’est assez terrible l’action du monokal qui va tuer tout ce qui est vivant. Et cette pauvre fille mutilee … mais la réaction de leta est plus qu’honorable ! Ceci dit elle a quand même hésité, ce qui montre bien que son conditionnement est toujours là enfoui qqpart… j’espère que le monokal ne va pas réussir à la retourner une nouvelle fois

Sand Canavaggia

-

Il y a 7 mois

Ça c'est une belle analyse et je suis contente que ça se ressente, le fait qu'elle est encore elle, elle évolue mais le spectre de ses enseignements, du MonoKal, est toujours présent et elle a une force qui lui permet de se recentrer mais ce n'est pas sans la perturber...Merci de l'avoir ressenti💗Mais bon sans spoile je peux te dire, car tu dois le déduire, elle ne fléchira pas vers les Maîtres, son changement est engagé et l'amour la motivera au fur et à mesure de sa prise de conscience de ce sentiment pour Nuc-Léon, romantasy oblige. Merci de ton retour sensible, cela est très touchant pour moi🌺

clecle

-

Il y a 7 mois

C'est encore une très belle description de cet environnement marin dans lequel circule Leta. La scène où elle voit cette Okéan prise dans un coquillage m'a beaucoup plu. Pendant un instant, j'ai cru que Léta ne lui viendrait pas en aide, l'impression d'une hésitation chez elle. Mais elle gagne en empathie et j'étais contente qu'elle vienne l'aider. L'idée de l'encre des sèches comme attaque est bien trouvée, même si ça reste une catastrophe pour eux, je trouve que ça fait partie des scènes frappantes qu'on découvre dans ton histoire (visuellement parlant)

Sand Canavaggia

-

Il y a 7 mois

Merci clecle, il n'est jamais facile, enfin tu le sais, c'est d'ailleurs le super challenge avec nous-même dans un concours Fyctia😁de donner à 7000, une qualité en peu de mots sur les espaces que nos personnages traversent avec l'émotion et la valeur pour l'histoire que nous souhaitons...dosage délicat au caractère près😎Oui, l'encre m'est venue naturellement par des souvenirs de mon enfance, où je trouvais les sèches et ce système de défense très beau et particulièrement marquant. Du coup, mon imaginaire quand j'ai commencé ce texte est parti sur ces merveilles de la nature pour faire, les concernant entre autres, de leur sépia une arme biologique dans un monde futuriste...Comme quoi quand on écrit, cette beauté naturelle peut se transformer sous nos plumes🫨Merci de ton suivi et ton retour com🌷

Marie Andree

-

Il y a 7 mois

Encore une scène qui nous permet de mesurer combien Léta a changé... 💖 Et les descriptions dans ce chapitre sont remarquables.

Sand Canavaggia

-

Il y a 7 mois

Effectivement, elle est plus à fleur de peau et cette émotion alliée avec son tempérament ça fait un cocktail qu'elle ne gère pas vraiment, mais elle reprendra le contrôle et saura juguler sa force mentale et ses émotions...mais il faut un peu attendre qu'elle pose clairement le mot amour sur sa relation avec Nuc-Léon et lui dise, pour débloquer en elle Léta une humaine qui aime de façon large la vie, les autres et mettra à leur défense ce qu'un ordre avait conditionné...Je ne spoile pas (ce serait trop simpliste que l'histoire se résume à cette seule évolution🫣), c'est un rappel global, mais que tu as bien compris par ta sensibilité😊Merci de continuer à me suivre et de tes retours de lecture🌼

Leoden

-

Il y a 7 mois

Jusqu'où le monokal est il capable d'aller ? mais surtout pourquoi ? tuer les rebelles est une chose, mais de la à détruire l'équilibre de la planète ! tu vas me dire que même sans être forcement en guerre, on détruit notre écosystèmes, au nom de l'argent. j'imagine que le monokal avait tout prévu, tout orchestré, que nuc-leon, n'est qu'un pion au service du monokal pour arrivé a son but, ce qui me parait logique. mais d'un autre coté je me dit qu'il me manque encore des piéces et que tu peux encore me surprendre. a suivre...

Sand Canavaggia

-

Il y a 7 mois

Tu perçois très bien, en fait, entre le Monokal qui gère et pense avoir un monopole, en souhaitant une chose ils n'hésitent pas a écraser tout pour obtenir ce qu'il veulent, paranoïa du pouvoir... Et Nuc-Léon, pas un pion, Léta l'a été d'une certaine façon...chut...peut-être le liras-tu ici...Dans tous les cas tout a un lien, tout va s'imbriquer...enfin tu sais principes Fyctia où je devrai arrêter a un certain moment les éditions, en principe je poste les derniers semaines pro, après ce sera le temps des likes🍀 Merci mon ami pour ton retour suivi lecture 🌸🌹

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 7 mois

Tu déploie une riche imagination, un monde complexe et impressionnant, à travers le questionnement de ton héroïne sur le sens de son existence, de son utilité, l'on découvre ce qui peut arriver dans ce monde lorsque l'on souhaite détruire une civilisation entière, c'est assez choquant cette manière d'éradiquer un peuple, une race en la polluant! Peut-être que sans tu en ai eu conscience, annonces tu des évènements funestes dans un avenir proche au sein même de notre monde? Il l'est en tous les cas dans ton univers. Je retiens que ton héroïne traverse une crise existentielle, découvrant l'amour et une autre façon d'échanger avec l'autre sexe. J'appelle le phénomène qui habite cette jeune femme, le processus lent d'une prise de conscience avant un accomplissement personnel. Ton récit n'est pas à mettre entre toutes les mains, c'est complexe, il faut donc lire attentivement et non (sur lire) Moi j'imagine toujours en images les descriptions du narrateur, surtout lorsqu'il est empreint de beaucoup d'imaginations, et là pour ceux qui apprécient particulièrement les beaux récits de science fiction je leur conseille de se perdre dans ton monde avec toutes ces créatures et les matériels énoncés. Bravo Sand, tu m'étonne une fois de plus après ton premier récit de science fiction précédent "Monsieur Adrien" Chapeau l'artiste.

Sand Canavaggia

-

Il y a 7 mois

Oh et voilà un com que je ne m'attendais pas😍 et quel com précis, réaliste sur ce que je souhaite au delà de l'histoire faire toucher du doigt, cette destruction de notre monde que nous faisons sous des principes soit disant justes. Concernant le MonoKal, je relève comme je l'ai dit en réponse à Léoden, c'est la paranoïa du pouvoir qui fait employer des moyens extrêmes pour un désir de supprimer...bon chut je ne spolie pas la suite, bien que je ne vais pas tarder à arrêter car je suis au point de bouleversement d'ici trois chaps pas encore édités, donc tu verras la suite, mais quand... Pour Léta tu as raison, j'ai exploité ce que chaque femme peut vivre d'évolution dans une vie et j'en ai fait un personnage, du futur avec des convictions, une façon de vivre qui va être pour une raison être face à une réalité qu'elle ne considérait pas avant, croyant en la sienne comme certitude. sa vie, grâce à son caractère, tempérament, prendre une ampleur en s'émancipant des carcans de son monde, elle va ouvrir les yeux et de son émotion va changer et faire changer beaucoup d'être, déjà rebelle de leur nature et réflexions, sur son chemin. Oui comme tu dis, c'est ici mon 3ème textes sciences fiction futuriste (Mr Adrien le 1er, Whistle 2nd), mise en danger pour moi. Mais des coms comme le tien, dont l'univers maîtrise tellement selon moi ces espaces d'écriture, me touchent beaucoup et de sentir que ta lecture a été immersive et soulève pensées et images, c'est waouh et je t'en remercie infiniment🌹🌹