LyaminhN'oublie pas mon petit soulierNew Romance20 ✨ Sans bruit

20 ✨ Sans bruit

Tu as aimé ce chapitre ?

18 commentaires

alex_bnnt

-

Il y a un mois

Bébé c'est encore pire que ma belle, Loth, NON !

Lyaminh

-

Il y a un mois

oh ben, zut ! quoi comme petit nom, alors ? j'ai utilisé "princesse" après, même si je trouve que ça fait petite fille... ;-) oh la la, Loth accumule les mauvais points !

alex_bnnt

-

Il y a un mois

Je t'avoue que les petits noms du style "ma belle, bébé, princesse, ma puce, bae" c'est vraiment quelque chose avec lequel j'ai bcp de mal XD à la limite chérie ça passe, mais en terme de surnom je préfère le classique diminutif de prénom. Les trucs de couple c'est too much à mon gout (le bébé étant le pire de tous mdr)

Émilie Parizot

-

Il y a 2 mois

Bonjour Lyaminh, J’ai eu le plaisir de lire les premiers chapitres de « N’oublie pas mon soulier » et voici mon retour. Un retour que j’espère être juste et objectif et que je t’adresse en tant que « lectrice ». Je te demande donc de le prendre avec recul et indulgence, n’étant pas une professionnelle ;) Avant tout, j’ai apprécié ton style fluide. Il se dégage une certaine poésie de ta plume qui rend ton texte caractéristique. Tu parviens envelopper de douceur et mettre en suspens des actions banales et j’ai trouvé l’ensemble agréable à lire. Très peu de coquilles, les chapitres s’enchainent naturellement, un ensemble de bons points. Dès le début, tu nous plonges dans la période des fêtes, à grand renfort de descriptions précises et réalistes qui permettent au lecteur de visualiser la scène. Nous ne sommes pas dans l'effervescence des préparatifs et dans l'ambiance gaie de Noël mais de l'autre côté du décor : la précarité de ceux qui manquent de tout, la solitude des personnes qui n'ont personne avec qui "fêter" et la tristesse qui les enrobe. Un élément m’a frappée tout de site : l’héroine a un handicap lourd. C’est chose assez rare en romance et je trouve courageux et original de s’aventurer sur ce terrain. Tu arrives par ailleurs à insérer cela dans ton histoire de sorte à ce que nous aussi, lecteur, portons plus d’importance aux autres sens. Je pense à la découverte sensuelle de Lothaire par Lenna – par le toucher - dans la chambre d’hôpital. C’est une jeune femme délicate, gracieuse et qui promet d’avoir de l’esprit pour le peu que j’ai pu la découvrir jusqu’ici. Le but à la fin de l’histoire étant j’imagine, de passer par-dessus ce handicap, et j’aime déjà ce message qui sera véhiculé tout au long de l’histoire. Il faut noter aussi ta précision sur les sujets qui jalonnent les chapitres. L’association, la médecine, la cécité, l’infirmité temporaire de Lothaire… Tu ne survoles pas, tu n’hésites pas à plonger dans le thème, utilisant vocabulaire approprié, description appuyée. On sent que tu es renseignée et on se laisse guider avec plaisir – sans mauvais jeu de mot. Concernant les points à améliorer que j’ai noté : La première chose que j’ai regretté, c’est le manque de dynamisme, notamment dans les premiers chapitres. Il manque à mon sens de dialogue, pour apporter plus de « vie » à ton texte. Tu pourrais insérer de vrais échanges plutôt que de les résumer par la pensée du personnage. Par exemple, à l’hôpital : je préfèrerais lire les échanges entre JB et Lothaire où il demanderait des nouvelles de Lenna… Lire comment JB lui propose de s’organiser dans les semaines à venir plutôt que Lothaire nous le narre. Egalement,c’est un grand sportif, je suppose qu’après la douleur fulgurante qu’il a eu à la jambe et sa perte de connaissance, il devrait dès son réveil, s’enquérir de nouvelles sur sa jambe, demander ce qu’il a à l’infirmière… ce genre de dialogue rendrait plus réaliste la scène et plus vivante aussi. Il nous relate en bloc : son bilan santé + ce qu’il en est du conducteur + la disparition du cycliste. Ne serait-il pas plus intéressant d’amener par une discussion ces éléments ? Idem pour la scène de l’accident : les descriptions sont parfaites, mais il manque de « bruit ». Je te conseille donc de ne pas hésiter à alterner plus souvent entre pensées du personnages et dialogues. En tout cas pour les premiers chapitres que j’ai lu ! Lothaire est un personnage intéressant. Un passé difficile qui le laisse meurtri, ce que l’on peut aisément comprendre. Une impossibilité à s’attacher sans que pour autant, tu tombes dans le cliché de l’homme qui collectionne les femmes. Il est observateur et effectivement, cela se retrouve dans sa façon de nous décrire très précisément les choses. Parfois trop. Par exemple, quand Lenna se trouve chez lui : il laisse tout ce qu’elle a touché en place dans la salle de bain pour qu’elle garde ses repères. S’il n’a jamais cotoyé de personne aveugle, est-ce si évident ? Ne devrait-il pas faire quelques erreurs justement ? Ce qui permettrait à Lenna d’intervenir et de lui expliquer = plus de dialogue par la même occasion ;) Le langage. Si je n’ai aucun problème avec la lecture du point de vue de Lothaire, je rencontre une gêne dans les dialogues. Par moment, ils sont, je trouve, trop soutenus. Exemple: quand Lenna parle d'« un mélange de sueur et d’après-rasage boisé, enrobé d’une note de cuir ». De la même façon, Lothaire use de beaucoup d’adverbes. « je suis profondément désolé », « je regrette sincèrement » « une attitude clairement inconsciente »… cela rend moins crédible l’échange. Aussi, il y a un décalage, toujours dans le ton du langage. Est-ce qu’un même personnage emploierait les mots « putain » et « merde » oralement et « crotte » en pensant ? La même personne dirait-elle « enculé » et « concupiscence » ? Je ne suis pas certaine et c’est un point que je te recommande d’harmoniser. La familiarité. Lothaire est immédiatement subjugué par Lenna. Et très (très) rapidement, il se projette avec elle alors que jusqu’ici, aucune femme n’avait retenu son attention. J’ai beaucoup aimé comment tu nous immerges dans la scène où Lothaire découvre Lenna. Son attraction est bien décrite et c’est un bien joli moment. Il est comme ensorcelé mais comme c’est une romance de Noël, cela ne me perturbe pas. Puis, quand Lenna arrive chez lui (deuxième rencontre), j’ai été mitigée par la rapidité à laquelle elle lui confie un lourd secret. En revanche, quand Lothaire l’appelle « ma belle » ou « bébé » dans cette même soirée, j’ai trouvé que cela ne collait pas. Comme si ces mots familiers prononcés si rapidement, si facilement, rompaient le charme de leur rencontre, la délicatesse qu’il y a entre eux… Attention à ne pas aller trop vite. Tout ce que je viens de lister n’est pas rédhibitoire et c’est la grande note positive qu’il faut retenir. Je l’ai dit et le répète, ta plume est poétique - une phrase m’a marquée d’ailleurs (« Touche-moi avec le cœur, autant qu'avec les mains, et je te dirai où se trouve notre destin... ») et cela convient particulièrement bien à une romance de Noël. Nos deux personnages cumulent les malheurs (parents décédés à Noël, parents riches qui laissent leur fille à la rue, cécité, chien gravement accidenté, viol, handicap temporaire pour Lothaire…), tu ne nous les épargne pas, et je compte sur toi pour que la magie de Noël finisse par opérer ;) Je te souhaite bonne continuation sur le concours avec cette belle histoire que j’aurais plaisir à suivre !

Émilie Parizot

-

Il y a 2 mois

Pardon, je vois dans mon copié/collé que les paragraphes ont sauté, ce qui ne va pas te faciliter la lecture !

Lyaminh

-

Il y a 2 mois

Je découvre ton commentaire, Emilie, et en suis flattée. Tout d'abord, je tiens à te remercier du temps que tu as pris à lire mon histoire. Je lis et relis ton commentaire qui soulève des points essentiels et des axes d'amélioration très précieux pour moi. Ton analyse du récit et de sa forme est complète et va beaucoup m'aider lors de la réécriture. Je prends bonne note d'harmoniser le parlé des personnages et de dynamiser davantage la narration en incluant des dialogues, ainsi que prolonger un peu la découverte entre les deux héros. En concours, se pose souvent le choix cornélien d'avancer dans l'histoire pour capter ou retenir l'attention du lecteur, au détriment de certains développements plus personnels des protagonistes qui risqueraient de créer des longueurs et émousser l'intérêt. Un sérieux dilemme, que tu m'as aidée à trancher ! Encore, merci, bonne continuation à toi et plein de belles ventes ! Lya🤗

Plume étoilée

-

Il y a 2 mois

Très doux ce chapitre 😊

Gottesmann Pascal

-

Il y a 2 mois

Chapitre très doux, sensible et sensuel.

Fanfan DD

-

Il y a 2 mois

Qu’est-ce qu’il est attentionné ce Lothaire... un joli chapitre tout en douceur.

Lyaminh

-

Il y a 2 mois

Cc ! Merci beaucoup pour ton passage xD