Titezor#MeTooImaginaireAlbertine #9

Albertine #9

Tu as aimé ce chapitre ?

17 commentaires

Gabriele VICTOIRE

-

Il y a 10 mois

ta plume est toujours agréable à lire et l'intrigue se précise même si les mystères s'accumulent ;)

Aby Mery

-

Il y a 10 mois

Bon bah je suis à jour maintenant alors au boulot j'attends la suite 😉🤗😬🙂

Serenissime

-

Il y a 10 mois

Fichtre, j'avais raté un chapitre ! Pas grand chose à dire, j'attends la suite !

Camille | Fyctia

-

Il y a 10 mois

Bonjour Titezor, j’ai lu les chapitres de #MeToo déjà disponibles sur Fyctia et je viens te donner mon avis sur ces derniers !

Camille | Fyctia

-

Il y a 10 mois

# Tu t’appuies sur des problématiques très actuelles (revendications sociales, féminisme et questions climatiques, comme tu le listes toi même dans les chapitres sous forme de manuel) pour construire un futur possible par extrapolation. Un choix intéressant, dans la mesure où il te permet de t’interroger en sous-texte sur notre présent. Cependant, tu t’es peut-être basée sur des éléments un peu trop précis pour construire ton futur : la crise des gilets jaunes (que l’on devine derrière les tournesols dont tu parles) et le mouvement #MeToo, s’ils ont eu un fort retentissement ces deux dernières années, sont très ancrés dans une actualité volatile et suscitent déjà moins d’intérêt de la part des médias. Tu t’exposes donc à ce que ton roman soit très vite daté, ce qui est dommage. Par ailleurs, il est difficile d’imaginer que le basculement que tu décris puisse avoir lieu à l’horizon 2021, notamment concernant les évolutions climatiques que tu décris (même les rapports les plus inquiétants n’envisagent pas le littoral français partiellement inondé et des migrations climatiques de masse d’ici deux ans seulement). Un peu plus de recul par rapport à l’actualité immédiate ainsi que davantage de progressivité dans l’évolution de la situation seraient donc, à mon avis, bénéfiques à ton histoire.

Camille | Fyctia

-

Il y a 10 mois

# Ce rapport que tu entretiens avec l’actualité de notre époque a une deuxième conséquence : on en sait finalement davantage sur le passé de ton monde que sur ton présent. Qu’en est-il de l’égalité homme-femme à l’époque d’Albertine, par exemple ? Le terme « Grande Terreur » semble induire que la société est revenue de la forme de punition sur les hommes par laquelle elle est passée et dont le père de l’héroïne a été victime, mais qu’en est-il exactement ? Y a-t-il une discrimination, officielle ou bien subtile ? Concernant le réchauffement climatique, a-t-on réussi à l’enrayer ? Ou pas ? Le basculement a-t-il eu lieu à l’échelle de la France ou du monde ? Autant de questions auxquelles il serait intéressant d’apporter une réponse pour mieux comprendre les enjeux de l’histoire.

Camille | Fyctia

-

Il y a 10 mois

# Concernant Albertine, ton personnage est relativement bien posé et décrit, et remplit bien sa fonction de fenêtre sur ton univers. Attention à la manière dont tu évoques ses sentiments pour Marcus, un peu artificielle. Ton style est quant à lui assez agréable et porte bien l’intrigue.

Camille | Fyctia

-

Il y a 10 mois

Bon courage en tout cas pour la suite de l’écriture et du concours ! Camille, équipe Fyctia

Titezor

-

Il y a 10 mois

Bonjour Camille. Merci de ton passage dans mon univers et de tes conseils. J'étais consciente qu'en partant de notre actualité je m'engageais sur un terrain glissant et complexe. Je suis néanmoins contente que mon objectif premier, d'une réflexion autour de notre société soit ressortie de ta lecture. Quant aux questions, légitimes, la plupart sont déjà prévues d'être clarifiées soit au travers du Manuel d'Histoire, soit par le biais d'Albertine/ Stéphane. Je prends acte de tous tes conseils pour ma relecture / écriture de la suite. Bonne continuation et Bonne immersion dans tous ces avenirs !

Sand Canavaggia

-

Il y a 10 mois

Toujours pour moi ce plaisir de lire, nous en sommes à cette réserve d'eau, ce mot en dit long sur le manque et cette notion de hiérarchie toujours très présente. La disparition de Stéphane, tu me laisses encore sur le feu. Et sur la fin je suis dans cette "chorégraphie hypnotique", un beau groupe de mot qui m'a projetée dans ce ballet d'insectes. Ton texte offre des indications sur le climat, des pensées des personnages et du coup je m'immerge avec plus de force. Merci de ce partage, j'aimerais que les lectures se multiplient sur ton texte dont l'histoire est très cohérente et que j'ai pu rattacher sans soucis de rapprochement avec des éléments de nos quotidiens, cela accorde de la crédibilité ce qui est nécessaire. Bonne suite de ton écrit.