Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieLes gardes-barrières.

Les gardes-barrières.

Tu as aimé ce chapitre ?

16 commentaires

Valantine.B

-

Il y a un mois

Tout progresse avec ces sentiments qui inondent chacune de tes phrases jusqu'à ce premier contrôle.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui, c'est très beau, j'ai eu beaucoup de plaisir à l'écrire. Tu penses bien.

Perrine

-

Il y a un mois

Le côté air suspicieux du garde barrière me file la pétoche quand même, faut que j'aille voir la suite🤔

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Tu n'as pas encore passé la frontière allemande, là, ça craint🤨😬🤫

chocotean

-

Il y a un mois

Jolie prouesse littéraire que ce chapitre (attention toutefois à certaines tournures de phrases et à tes incontournables petites fautes d'orthographe!) j'ai adore. S'il suffisait d'un chapitre pour prouver ton talent, je pense que c'est celui-ci que je choisirais! Bravo

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Merci beaucoup, oui il doit être relu et corrigé, il y a quelques "fotes"😵🥴🤪Hips! Mais que c'est bon l'armagnac!

FéeVerte

-

Il y a un mois

Valantine écrit une lettre d'une grande tristesse, beaucoup d'amour mais, je sens son inquiétude ça me contamine, sans compter la suite sur sa vie lus jeune, la vie n'a pas été tendre mais elle ne le disait pas à un moment à l'hôpital à Bartoli je crois...Bon ils sont dans le camion et hop t'envoie le premier passage, je tremble.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Oui, tu as raison et une très bonne mémoire, le fait est que mes lectrices se sont accaparées cette histoire en quelque sorte qui est devenue la leur et tu en fais partie, on pourrait t'interroger sur celle-ci et tu aurais toutes les réponses. Mais c'est ce que je recherche, partager mes histoires avec vous pour qu'elles vous appartiennent aussi.

Tichachat

-

Il y a un mois

Des couriers qui ne trouveront probablement leur destinataire et ce premier passage de barrière qui serre les boyaux.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Le passage des frontières en temps de guerre est toujours délicats