Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieIls me hantent.

Ils me hantent.

Tu as aimé ce chapitre ?

16 commentaires

Sand Canavaggia

-

Il y a 4 mois

J'ai toujours un grand plaisir de revenir sur ton écriture, des passages comme ces deux derniers chapitres éveillent en moi la vie d'un village plus que de Fontainebleau, que je connais d'ailleurs très bien...Mais eu début du siècle, il y avait effectivement un côté plus fermé qu'aujourd'hui et les gens se connaissaient surtout dans les grandes familles, cette ville a toujours été assez bourgeoise en son cœur...Alors je parle un peu moins de ton texte sur le fond que tu suis toujours merveilleusement bien mais plutôt sur l'émotion qu'il réveille en moi. C'est une ville qui parle de ses habitants même ceux comme ton Trucho qui vient d'ailleurs et atterri là. Il y a ces bons plats comme sur la table de Raoul et Marthe, des plats spéciaux au coin que l'on a oublié aujourd'hui...Bien sûr toutes les régions, ville ont leurs spécialités mais mon attachement sous la lecture réveille les souvenirs...Je te souhaite une bonne soirée, merci de ce partage si humain plein d'émotions de cette famille qui se retrouve dans un quotidien, près de leurs connaissances et amis. Bonne continuation à toi et bravo pour ce suivi👏😊

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Bonsoir Sand, oui j'aime aussi Fontainebleau, pour son histoire, mais aussi parce que ma compagne qui y a vécu plusieurs années m'en a parlé souvent. Du coup, c'est la deuxième histoire que je base sur Fontainebleau. Mais bon, il y a d'autres très jolies villes quand même. Il est certain que cette ville était plus bourgeoise en 1916 qu'aujourd'hui et qu'il est plus confortable pour moi de baser l'histoire de cette famille bourgeoise dans cette ville. Bonne soirée Sand et merci de me suivre, ça me fais plaisir.

FéeVerte

-

Il y a 4 mois

Moi j'ai aimé le capitaine Trochu et je te dis que il est aglréable ce moment il m'a bien fait rlirle et je rleviens sur ce chapitrle, il a donné ses papiers ça y est il est en paix. Et avec sa femme marltha il y a d'autrles discussions en vue pour Eva, elle va lui en vouloir peut-être🤔😑Et tu sais mes examens finis, je suis contente. Donc je boucle mon jour en lisant et en me piquant un fou rlirle 🤣😜Sur celui-là les deux sœurs s'entendent bien, c'est bien d'avoir sa sœur. Et ils les laissent et montent se coucher, je le vois montant les escalier avec rita fidèle derrlière lui et l'instant prlêt à dorlmirl. Bon j'arrête de t'embêter tu ne vas pas arriver à me lire, tu vois je suis gentille et je te souhaite une bonne soirée, pour fêter ma fin d'année je vais me bourrer la goule avec un coca-fraise🤣😂😝😁😅😋

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Mais non, tu ne m'embêtes pas, tu ne m'embêtes jamais, et en plus de cela, tu me fais rire, pas toujours les mêmes qui me font rire. Mais je sens que tu es libérée de ce poids des préparations d'examen. Et tant mieux, tu vas pouvoir envisager des vacances sereines.J'ai chez Céline Edenkiss relaté les dialogues dans "un singe en hiver" entre Gabin, Belmondo et le gendarme qui llroule les airlls, C'est rigolo comme accent, j'aime, ça me touche. Bon moi c'est l'accent provençal qui m'anime bien que sous l'influence des études, de mes relations et surtout d'une compagne qui a grandit à Paris, eh bien j'en ai perdu une bonne partie, c'est dommage. Et même avant, j'avais que l'accent Provençal et pas celui de Marseille comme Raimu, comme mon papa. C'est un accent encore différent, qui se perd d'ailleurs. Un accent plus marqué, plus puissant.Enfin un peu comme l'accent entre Pagnol (Provençal) et Raimu (marseillais) bien que Môsieur Muraire était toulonnais. C'est César qui croise Escartefigue au cimetière, il porte des chrysanthèmes à sa femme. Escartefigue lui dis, Oh César Tu vas voir ta femme? Et ouai, la pauvre faut bien que je vienne la voir de temps en temps Et tu lui apporte des roses! Eh non fada ce sont des chrysanthèmes. Ail d'accord, puis Escartefigue refléchit quelques secondes puis demande Dis César? Oh ouai Tu l'écris comment toi, Chrysanthème? César refléchit lui aussi un petit moment puis rétorque Tu as raison Escartefigue, ce sont des roses. (Le mot réfléchir en français, devient refléchit en provençal, l"é" n'est pas prononcé) hihi😀😁😂🤣😃😄😅😆🤔🤨mouai, bon je voulais plaisanter! Je sais c'est lourd. Mais c'est mignon ne crois-tu pas. C'est de la pudeur comme dirait César.

FéeVerte

-

Il y a 4 mois

Pardon mon ami de lecture...huit jours que je ne suis plus venue, mais j'ai fait mes bagages et je suis allée en Normandie chez mes grands-parent et le net n'est pas une réussite chez eux alors j'ai un peu tardé, mais j'ai beaucoup de lecture grâce à toi et je m'en suis régalée, je voulais répondre à ta réponse🤣c'est sûr que les régions ont de beaux accents si tu voyais ici😂Bon je vais te commenter ce que j'ai lu de mon retard pour me faire pardonner🤗😋😁

HaliBerrah

-

Il y a 4 mois

Tu me fais toujours rire dans tes réponses et si j'y arrive aussi c'est vraiment trop génial😝Pour ce que tu dis dans ces chapitres je pense haut et fort que tu vas continuer à me glisser vers la rencontre avec Eva et tu prépares un terrain glissant avec le premier jet de Martha. Comme je lis un peu tes réponses aux autres j'ai vu qu'il y aurait encore des tristesses avec une jeune-femme qui va se débattre pour un boulot avec le rejet de tout le monde. En opposition sur Elisabeth je chialais comme une gamine et là que c'est super tristounet j'ai un sentiment de colère, est-ce que ce que l'on a vécu avec ce covid à la con nous rend plus dur et amer ? Je vais me dire que oui car tu as fait avec les retrouvailles avec Eglantine, l'annonce de Martha, ses douleurs de hanche, ses peines, etc, des lectures qui m'ont beaucoup attendrie mais étrangeté de l'affaire je suis en colère contre tous les contacts "imbéciles" qu'il rencontre comme les deux militaires dans le train et la secrétaire du maire !!!🙄😅Bon je ne dépéris pas et je m'agrippe pour mettre un pain au prochain qui embêtera Raoul😋Qui sait peut-être le papa de Martha et Anna🤣

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Le pére de Martha? C'est un C.. égocentrique, suffisant, vaniteux et imbécile. Je vais d'ailleurs retirer le chapitre de leur rencontre, pour ne pas que tu te prennes encore une crise de nerf face à autant de co.... mais les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait. Pour la anamorphose des cloportes à cause du COVID j'appelle cet événement "un point de convergence", une rencontre de plusieurs facteurs qui, réunis, génèrent la situation dans laquelle on se retrouve, "on" c'est l'humanité, l'air de rien cette crise qui est loin d'être achevée, va changer notre vision sur nos sociétés, sur l'économie mondiale, les banques, l'écologie, l'état d’âme des gens, la réaction populaire. On ne pensera plus jamais comme avant, on ne vivra plus jamais comme avant, mis devant le fait accompli, nous devront prendre nos responsabilités et ne plus faire comme l'autruche. La société est devenue individualiste, et c'est normal avec les trente glorieuses, le soucis de chacun était la consommation à outrance. Certains ont tirés le signal d'alerte, "Notre maison brûle mais nous regardons ailleurs" Je pense que de profonds bouleversements vont marqués nos sociétés et ceux qui comme moi avaient l'habitude de vivre autrement vont le plus déguster. Le responsable de l'OMS savait déjà depuis le mois d'Octobre de l'année dernière qu'il y avait une grave situation qui se profilée en Chine, mais inféodé par la Chine, il a choisit de se taire jusqu'à ça qu'il ne sois plus possible de se taire, mais c'était déjà trop tard, avec nos moyens de transports emmenant une personne de la Chine à n'importe quel pays en quelques heures pour les plus loin, les marrons étaient cuits. L'épidémie déclenchée en Italie du nord s'est déclenchée à parti d'un groupe de sept chinois qui en Janvier (déjà)étaient venus visités les commanditaires de leur produits. Eh oui, l’économie et l'argent, toujours les mêmes raisons.Le rôle de l'OMS est d'avertir le monde dés qu'il y a un risque de pandémie. Là où Trump a raison , et là précisément il a raison (pour une fois qu'il ne raconte pas de conn...)c'est de dénoncer l'incurie de cet organisme avec à sa tête un type qui arrive d'Ethiopie d'un régime dictatorial dans lequel il était ministre de la santé et dont il fut le responsable de crises sanitaires graves dans son pays, et pourtant c'est lui qui a été élu avec un fort soutien chinois, tout ça, ça pu et nous on déguste, les économies mettront des années a retrouver le niveau de l'avant COVID et au passage, vous, les nouveaux arrivants dans le tissu économique du travail vous payerez l'addition. Des cons il y en avait déjà avant cette crise, c'est même pour cela que l'on s'est taper la crise.😳🤪🤪😵🥴Mais bon, il est préférable de se parler des histoires pagnolesques ou de lettres à Éva, car de toutes les manières, nous ne pouvons rien faire qu'il nous soit possible de changer. Dans mon histoire, il y a aussi des imbéciles, des crétins, c'est une des composantes de l'humanité, il faut de tout, pour former un équilibre. Je pense que s'il y avait que des gens qui pensent et bien à la fin une partie d'entre eux deviendraient cons, la nature cherche toujours l’élément et son contraire, pour que du point de vue de chacun de ces éléments, il y ait son contraire. Comme un miroir. Bon prête pour la suite? Parce que ça va chi...😏

HaliBerrah

-

Il y a 4 mois

😁😂😅🤣J'aime les cons, mais pas tous...je fais de la sélection au profil sale gueule😁😂😅🤣Quoi ? Tu me traites de raciste ? Beuh oui des cons ceux avec un grand C😁😂😅🤣😁😂😅🤣

Crispiejolie

-

Il y a 4 mois

Avec tout ce que tu m'as annoncé en réponse à mon dernier commentaire j'ai lu la suite comme si je mangeais une glace, vite pour pas que ça fonde mais avec la gourmandise du sucre😁J'ai presque regretté de ne pas en avoir plus mais d'un autre côté c'est dommage parce que tu ne vois qu'une note sur ce que j'ai lu. Raoul va se débattre dans ce retour à son quotidien et cette douleur qui ne le quitte pas, il va certainement boîter pendant longtemps. Et Rita si proche, j'ai un chien et je comprends cet attachement qu'elle a pour lui. J'ai un peu le speed de savoir pour Julian dont tu m'as un peu parlée et je m'en inquiète, la vie n'a pas toujours fait de cadeaux aux enfants sans père. Une lecture encore très agréable sur le retour de Raoul, ces bons mets d'Eglantine, les tensions entre Anna et Martha et tout cela dans un climat chaud de sa demeure.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Oui la vie est parfois cruelle, mais je n'ai pas souhaité pousser trop loin, juste assez pour expliquer mon point de vue, que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, c'est ici bas comme un laboratoire d’expérimentation des sentiments dans le sens large du terme.Nous ne pouvons évolués que dans la souffrance, car ensuite nous en sortons plus fort, nous comprenons ce que nous n'avions pas ou voulu comprendre.Pour nous améliorer, tel est le but de la vie. Enfin, moi, c'est ce que j'en ai compris, sinon, la vie, n'aurait pas de sens! Et cette histoire est finalement la trame de la vie de tout le monde.Des hauts et des bas.