Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieOuvrons les volets...

Ouvrons les volets...

Tu as aimé ce chapitre ?

18 commentaires

FéeVerte

-

Il y a 4 mois

Eh oui j'ai de bonnes idées, j'ai été voir les pages de ton illustrateur c'est super beau ce qu'il fait, bon choix😋Comme j'ai lu les deux chapitres d'un coup et qu'ils se suivent super bien, je vais te faire un blagouillage dans l'autre😂

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Il est vrais qu'il est plus intéressant de lire plusieurs chapitres à la suite plutôt que d'être interrompu à chaque fois pour attendre la sortie du suivant, c'est frustrant je te l'accorde.

FéeVerte

-

Il y a 4 mois

Oui mais chez toi j'aime pas être en retard, j'aime trop avoir la suite😂🤣

Groot Gross

-

Il y a 4 mois

Pas grand chose à dire, si ce n'est que je suis ton histoire avec l'impatience à chaque chapitre, tous les commentaires que tu as reçus ont dit plus que je n'aurais pu te dire. Je te dirais allez hop au suivant.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Salut copain, content et heureux de t'avoir avec moi, je sais que tu me suis, je vois toujours ton ombre😉😊

Celine Edenkiss

-

Il y a 4 mois

En plein rattrapage sur le concours histoire (c'était très compliqué de tout suivre en même temps car tellement de belles histoires et très occupée par le boulot en cette période de confinement), mais je m'étais mise la tienne de côté. Alors j'ai pris une grande claque. J'ai aimé, sincèrement. Tu as un style vraiment magnifique. Cela semble tellement facile quand on te lis, même si on imagine très bien le travail qu'il y a derrière. Et puis cette couverture, comme je t'ai déjà dit est splendide ! On sent beaucoup de pudeur dans ton récit, une grande sensibilité, mais pas de sensiblerie. Je n'ai pu empêcher mes larmes de monter à certain passage ( je suis ce que les psys catégorisent comme une hypersensible mais quand même). Je suis contente d'avoir attendu pour te lire car j'aurais été frustrée de n'avoir qu'un chapitre à la fois. Alors un grand merci pour ce récit, je comprend pourquoi je te voyais remonter vite dans le classement. On ne peut pas être insensible à une histoire telle que tu la racontes. Je t'ai apporté au passage j'espère, un bon coup de pouce de scout. Sortie à surveiller pour moi si tu édites après le concours ! Mais en attendant, vite la suite ...

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Coucou Céline, je ne vois plus le message que je t'ai envoyé, je ne sais pas ce que j'ai "foutu"bon eh bien que te disais-je? Oui, que je suis heureux et flatté, tu penses bien, que tu aime mon récit, tu sais depuis mes débuts sur Fyctia, j'ai acquis une "petite" renommée, enfin je ne peux pas plaire à tout le monde, disons que j'ai un style d'écriture qui plait à une catégorie mais tu ne peux pas plaire à tout le monde bien sur. Par contre, mes lecteurs sont adorables, leurs commentaires me touchent à un point tu ne peux même pas t'imaginer, il ne savent pas combien je leur suis aussi attachés, ils m'accompagnent jusqu'au bout, alors que veux-tu au dernier concours "sorcières" j'ai continué au delà du dernier jour, tu sais qu'on le peux, à condition de retenir la fin,alors j'ai continué à publier pour eux, ils m'avaient suivis tout le long du concours, je n'avais pas le cœur de leur faire ma révérence comme ça et en plus je n'en avais pas envie, chaque fois, la séparation est comme une rupture, on dirait que je les connais bien, même si je ne les ai jamais rencontrés personnellement! Alors bien sur ça commence à faire du monde et ça créé des votes importants, alors dés que j'arrive (toujours en retard, un mois après le début du concours)pfuit, c'est le retour, les retrouvailles, je finit par les connaitre un peu , ce sont en majorité des femmes, c'est bien les femmes, je me suis toujours bien entendu avec elles, et là, même à distance le courant passe.Un jour j'ai compris mais il y a déjà une bonne dizaine d'année que si je voulais construire une bonne relation avec une femme , il ne fallait pas chercher à la développée vers quelque chose de plus intime, parce qu’après si ça tourne mal, je perd une amie, bien-entendu, c'est plus difficile si cette femme est attirante! Mais dans l'ensemble, je me sens mieux avec les femmes qu'avec les hommes enfin en général,bien entendu, j'ai de bons potes, mais la relation est plus franche avec les femmes, elles se livrent plus facilement, c'est plus sain.Tu peux lire les commentaires , et tu comprendra le lien qui nous unis , entre l'auteur et ces lecteurs (trices)alors si je te compte comme nouvelle lectrice, je suis heureux, en plus de cela, une auteure, tu penses bien , on pourra échanger plein de choses. Bon je suis un bavard, pardon, je te laisse, heureusement que tu n'as pas que des commentaires comme le mien, tu n'en finirais pas de lire. MERCI

Valantine.B

-

Il y a 4 mois

C'est bon de te retrouver dans un écrit d'amour, de tendresse, tu suggères plus que tu ne dis mais c'est tellement fort de présence et de sensibleries douces que je ne peux qu'aimer quand tu écris cela. Tu sais quand je vois de tels écrits, je repense à une émission que j'avais vu sur Cabrel où sa femme disait que ce qu'il écrivait, il ne le disait pas, la pudeur et le côté plus introverti faisaient que par ses chansons il pouvait dévoiler ce qu'il ne pouvait dire dans la vie. tout ce la pour te dire quand je lis ces moments que tu dévoiles toujours superbement, selon moi, que je pense un peu ton être comme Cabrel avec cette pudeur si belle que par tes mots écrits tu donnes une vie sans son à tout ce que tu dis ou pourrais dire aux êtres près de toi, on dirait que tu délivres des messages au travers de tes livres. Oh ne tiens pas trop compte de ce message, ce soir je ne bosse pas et j'ai eu une journée catastrophe alors me voilà en analyse de ton écrits et je ne suis pas psy, juste infirmière qui prend toujours un immense plaisir de te lire. Je te remercie encore pour ton attention et ta si bonne mémoire de mon suivi de chacun de tes textes, il est vrai que c'est un lien par les mots qui créée forcément une forme de complicité, je me découvre, j'écris lus que je ne parle moi aussi comme Cabrel. Bonne soirée à toi.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Oui je suis pudique, tu as raison, c'est un joli message, que tu m'écris, tu es un amour, quoi te dire de plus que ce que tu viens d’écrire, tu as tout dis.I est vrais que ce texte transpire un peu ce que je suis et ce que que j'ai rencontré ou que je côtoie actuellement. J’espère que la "catastrophe" n'est pas trop catastrophique! Si je puis dire. Il est rare que tu me dise que tu es en repos, je crois que c'est la deuxième fois, lorsque je pense à toi, c'est toujours l'image d'une personne qui travaille, qui s'affaire à droite et à gauche, d'ailleurs je t'ai construite dans mon esprit avant de te projeter dans mon histoire, car même si le texte avait déjà était écrit à la fin de l'année dernière je l'ai remanié en ajoutant des paragraphes entiers développant plus de scènes avec l’infirmière qui au départ n'apparaissait que très furtivement. J'ai essayé de construire ce personnage à travers l'impression de toi à travers tes commentaires. Du coup tu es devenue une actrice d'une histoire qui sera éditée. Et pour ne pas que ton entourage ne te prenne pour une mythomane lorsque tu diras "c'est moi la Valantine de cette histoire" je laisserai sur la page précédant l'histoire une dédicace à tous ceux qui m'ont suivis et un " Aux personnels hospitaliers qui se sont battus avec courage pendant le confinement" et une pensée à Valantine Butto qui se reconnaîtra"😉Et si le livre fait un carton, tu t’imagines? Ce serait Bat! Bon j'espere que la catastrophe n'était pas une fuite d'eau😁😂Bonne nuit Valantine

HaliBerrah

-

Il y a 4 mois

La joute Martha Raoul, pour finir par "j'irai", beh tu vois moi j'aime bien, on dirait un jeune couple amoureux qui se chamaille puis par amour elle s'épanche sur le cœur de son mari parce qu'elle le comprend, c'est un bon moment en aparté qui donne de l'émotion et tu même volé un sourire😁Amoureux il l'est le Raoul et charmeur-nostalgique c'est une belle empreinte de son caractère que tu continues à dévoiler. Suivant ton titre je ne peux m'ôter le terme de cette page et comprendre que la souffrance est là, que dans son "non" elle voulait conserver comme un musée le souvenir, la vie d'une période et j'imagine super bien ce qu'elle a dû dépasser en elle pour lui donner ces mots "J'irai voir les...". Tu m'a fait un bon départ de journée, bon y en a un autre au chaud🔥Vite qu'il passe⚡comme l'éclair, je l'attends😂🤩😜même si en ce moment je suis à la bourre😇