Jean-Marc-Nicolas.GLettres à ÉvaHors-SérieC'est ma faute.

C'est ma faute.

Tu as aimé ce chapitre ?

20 commentaires

Helen Mary Sands

-

Il y a 6 mois

"puis j'entends dans la nuit noire quelqu'un approcher"... des éclairs de poésie dans cette nuit noire !

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 6 mois

Un peu de poésie réchauffe l’âme parce que dans la nuit noire, je ne vois rien des autres ni de ce que je suis. JMNG

Roseline Lambert

-

Il y a 6 mois

il y a tout, la mort, la folie, le détachement, la paix, la guerre; l'horreur et le souvenir heureux...

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 6 mois

Oui c'est ça la vie, une scène de théâtre que nous jouons ayant chacun de nous un rôle, mais nous ne voyons pas le public, pourtant, je pense que nous sommes constamment observes dans ce chemin d'apprentissage.

Groot Gross

-

Il y a 6 mois

Ton pépé Nicolas était comme ces hommes avec fragilité et force des hommes tout simplement. sacré chapitre entre hommes de cette guerre dans la détresse d'une mort libératrice.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 6 mois

Tu as tout compris, c'est le paradoxe, les durs, ont souvent le cœur tendre.

Héliore

-

Il y a 6 mois

Toujours une magnifique plume dans une ravageuse guerre, contente de continuer à te suivre sur celui-là.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 6 mois

Et moi,j'ai plaisir de t'avoir comme nouvelle lectrice. Très heureux de intéresser.

Lacurea

-

Il y a 6 mois

Quelle belle lettre d'amour, pour finir sur le fait qu'il ne bouge déjà plus et Jean près lui, mon sentiment sur précédents chapitre semble se révéler vrai.😱😪

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 6 mois

Oui, c'est vrais, tu as une bonne intuition, mais chuuuttt!!