Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieLe départ du Val d'Avon

Le départ du Val d'Avon

Tu as aimé ce chapitre ?

31

15

10

10 commentaires

Leoden

-

Il y a un mois

Voila, je sens la nostalgie arrivé, celle qui dit au revoir a tous ses personnages. aussi attachant que méprisant,mais il en faut pour les deux camps. en lisant une réponse a un commentaire, j'ai enfin trouvé nos différence et pourquoi je ne t'arrive pas a la cheville. tu est tout en poésie et retenue, ce que je suis dans le cru et le gore. on dit que nos peur et ce que l'on déteste finit par revenir. voir coulé le sang en grande profusion, les mises a mort ecoeurantes et les autre joyeuseté, je les haïssait au plus haut point . alors que maintenant c'est moi qui les mets en scènes. de la a en faire une force , je ne sais pas, seul l'avenir me le diras. encore merci pour ce magnifique voyage dans lequel tu m'as emmener, je ne doute pas que d'autre viendront. hâte de voir tes romans en rayon. bonne continuation.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un mois

Mon chers Leoden,je sens bien chez toi cette nostalgie de ces deux concours que nous avons vécus ensemble. Ça commence à compter,d'autant plus que tu es également auteur.Moi aussi j'ai ce gout amer du "au revoir" je n'aie pas les "au revoir".C'est toujours une forme de séparation et je n'aime pas les séparations . Je ne m'étais pas préoccuper jusqu'à quelques semaines en arrière de créer un compte Wattpad . J'écrivais c'est tout. Et puis je m'étais lancer dans le concours de Fyctia sur les univers alternatifs pour m'amuser sur la proposition d'une amie "Chiche" tu vois la situation? J'y ai pris gout et puis "Les Anachorètes" se sont hissés à le premier place en dix jours!Tu imagines? Et l'histoire s'est maintenue à cette place jusqu'au bout du concours. J'ai regretté que tous ceux qui m'ont suivis soient restés le bec dans l'eau. Je me suis juré qu'à la prochaine histoire, cela ne se passerait plus de la même manière. Pour le concours "des sorcières" J'ai agis différemment ,tu l'as vu,j'ai continué d'éditer encore et encore après la fin de ce concours. Très franchement je ne pouvais pas faire moins à l'égard de ceux qui m'avaient suivis et encouragés. Pour ce dernier concours c'est pareil, je ne comptais pas y participer, d'autant que de terminer "Les Anachorètes" m'avait pris beau coups de temps. Par conséquent,j'ai débuté le concours des "Sorciéres"cinq semaines Apres les autres.Et miracle, vous êtes revenus, et vous m'avez suivis, j'ai même gagné de nouveaux lecteurs. Je vais encore vous envoyer un ou deux chapitres, en rassurant Fyctia, je tiens mes engagements également à leur égard,je ne dévoilerais pas la fin. Enfin du moins pendant les délibérations parce que pour les Anachorètes, je vais le relire, ajouter les chapitres que je n'avais pas eu le temps de placer puis l'éditer sur Wattpad en attendant de m'auto-éditer ou de proposer le récit chez d'autres éditeurs en leur envoyant mon travail. Au cas ou! Tu comprends? Au cas ou! Bon pour toi, c'est bien ce que tu écris, franchement par rapport à tout les textes qui sont apparus dans le concours. Tu dois te soucier de t’améliorer, toi comme moi d'ailleurs ,tu n'es pas "un produit fini" Tu ne le seras jamais d'ailleurs. La vie est un long chemin d'apprentissage qui se termine à notre mort. Tu ne dois jamais t'auto satisfaire et te reposer sur ce que tu as produis mais être satisfait de ce que tu as fais oui,à condition de ne pas te reposer sur tes lauriers, ce n'est pas pour toi que je te le dis. Mais prend le comme un conseil de vie. Si tu n'es pas encore satisfais de tes écris,c'est bon signe, cela signifie que tu vas garder la hargne, celle de t’améliorer, bien entendu il t'est interdit d'abandonner et de te décourager. Pour être meilleurs, lis les livres des autres,ceux qui te plaisent, pour chercher et trouver ton style. Pour frapper les esprits par exemple, essaye tant que faire ce peu d'écrire au présent toujours au présent sauf lorsque le passé composé est utile. Prépare la construction de ton histoire, un plan de travail et des points forts, Tu sais des moments "charnières" Un moment précis de trouble, de frayeur ou de sentiments.Mais pour moi, tu es sur le bon chemin contrairement pour d'autres dont l’écriture n'est pas fais pour eux mais bon, on ne va pas faire de peine aux personnes. Alors très franchement j’espère pouvoir lire encore du"Leoden" ça détend. Bon mon camarade d’écriture ion se dit à bientôt? Tu as mon adresse ,je l'ai donné publiquement. Courage et fonce!!

Petitefée Verte

-

Il y a 2 mois

Tu aimes bien les fantômes, non ? Pas possible ! Deux histoires et deux fois un peu influencés tu ne crois pas ? ! Et en plus c'est vrai que tu baignes dans les nanas lectrices, c'est peut-être que ton écriture est plus dans la fibre sensible qui nous correspond et ces enfants qui pleurent et disent je t'aime comment veux tu que je et les autres restent insensibles, il n'y a que des belles phrases touchantes même quand tu parles de la Monclert et ses deux vieilles pies. Moi en tous les cas comme je te l'ai dit j'attends qu'elles se fassent réduire en bouillie même si je me doute que tu seras presque à la fin de cette partie de ton écriture. Je suis assez fan de la vue finale avec deux lions impassibles depuis 1540, comme un plan immuable qui passe les temps et ne se perturbent pas de tout ce qu'il se passe autour, ça renforce une forme d'étrangeté, moi je trouve. Ce soir un peu fatiguée de mes partiels j'ai pris un peu de repos en te lisant. Ce soir pas de révision, c'est épuisant, enfin tranquille ou presque :)) Te souhaite bonne soirée et du courage pour la suite.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Bonsoir Petitefée Verte Pour être plus précis, j'aime tout ce qui touche au paranormal, au fantastique,à l'étrange mais pas au gore. Dans l'histoire des Anachorètes il s'agit d'un monde alternatif, en fait des mondes de probabilités, ils seraient gérés par des êtres de pensée appelés "les Anachorètes" . Et dans celui ci en fait, est-ce que Elisabeth est tout à fait un fantôme ? Enfin je veux dire dans le sens qu'on l'entends habituellement? En tous les cas , je n'ai pas voulu traiter d'une histoire de sorcière ordinaire. Pour moi cela aurait été trop facile, du déjà vu sauf si Fyctia avait demandé spécifiquement d'écrire une histoire de maison hantée. Encore que,je suis persuadé que la majorité des auteurs se jetteraient à corps perdu dans le classique "patos". Moi, je l'aurais traité différemment sans doute en relatant la vision coté fantôme qui ne sait même pas qu'il en est un et encore moins qu'il est mort. La mort étant juste la modification d'un état, d'une autre forme de réalité, le personnage continuerait à vivre comme à son habitude sans rien changer dans sa maison étant importuné par des "fantômes" qu'il pense en être mais qui sont les vivants qui viennent habités sa maison . Dans mes écrits je cultive beaucoup le paradoxe du temps ou d'une situation. Et puis le temps passe, on s'en rend compte de plus en plus intensément en avançant dans l'âge. Les souvenirs prennent alors une forme curieuse parfois. Ces deux lions de pierre ont été commandés par Hubert de Beaupond pour inaugurer cette villégiature familiale. Ils sont là, fixés à jamais, immuables, . Ils traversent le temps, alors que le temps traverse les êtres vivants puisqu'ils vieillissent et changent de personnalité aussi. Ils dominent et sont les témoins des événements humains. A la révolution on les déboulonnent en 1795 car ils représentent l'apologie de l'aristocratie. Ils vont restés là renversés au sol jusqu'en 1815 au retour de la Monarchie. Puis en 1824 on leur ajoutera une couronne à l’avènement de Charles X . En 1895 des peintres ivres, très connus dans le domaine de l’impressionnisme s'amuseront à les peindre. Puis la peinture partira peu à peu avec le temps. En 1915 puis l'année suivante ces lions verront passer le corbillard des deux fils morts l'un après l'autre pour la France puis ce sera la mère et la plus jeune fille en 1919 de la terrible grippe espagnole. Dans les années vingt et trente ,la maison appartient à un écrivain célèbre qui y organise des fêtes extraordinaires. A ce moment là si les lions étaient vivants ,ils rougiraient de ce qui se passait dans les bosquets et derrière les énormes piliers qui les soutiennent. Libertinages et alcool aidant beaucoup à désinhiber cette tranche de population de la jet-set de l'époque. Ils écriront des pamphlets et des graffitis coquins.En 1940 c'est l'armée d'occupation allemande qui occupe la maison par contrainte. Un général allemand qui les remarquent les fait déboulonnés à nouveau en 1944 pour les emporter dans sa propriété du Mecklembourg mais il n'a pas le temps de les faire charger dans la tourmente du replis général. Ils vont alors restés au sol pendant plusieurs décennies recouverts de graffitis parfois obscènes, ils seront envahis par la mousse puis s'enfonceront lentement dans la terre.. La maison sera rasée en 1974 pour y laisser place à des HLM. La jeunesse avec leurs cyclomoteurs s’assoiront quelque fois sur leur tête encore sorties du sol. Le temps les a corrodés et usés,ils sont toujours remplis d'autres graffitis avec des cœurs et des dates."Marc et Hélène 17 Janvier 1976. Rachid et Mathilda pour la vie Août 2014. Ah tiens en regardant bien Matisse 12 Septembre 1898 à mon amis Pablo Picasso 1922. Aujourd'hui on vend de la drogue entre deux murets de parpaings derrière le terrain de pétanque à coté des oreilles et de la crinière qui dépassent encore du sol. Tous les jours les gens y marchent dessus sans même y faire attention. Voila l'histoire des Lions. Bonne soirée PetiteFée verte. Reposes toi bien je te ressent fatiguée et un peu triste. C'est un peu long mais c'est juste pour te faire rêver, te faire voyager.

Sand Canavaggia

-

Il y a 2 mois

Je vais faire comme Chocotean...que dire que les 7000 caractères au niveau où en est ma lecture est infiniment trop court...je voudrais tourner les pages sans m'arrêter de lire, ce petit Jacques qui crie je t'aime à une Gracieuse qui l'a dit avant, je note quand même cette particularité magique que tu as de toujours mettre en avant les femmes, comme des fonceuses, qui s'investissent et ont toutes des caractères affirmés à des niveaux différents de sensibilité, d'émotions….Je crois que c'est cela qui fait ta côte de popularité féminine, on s'y retrouve, on s'y rêve, on s'y transporte...Tu es un bel hommage aux femmes avec la délicatesse d'une écriture que si je ne connaissais pas le fait que tu es un auteur j'aurais assurément opté pour une auteure….C'est incroyable et ce fait m'intéresse forcément passionnément pour continuer à te suivre outre le fait d'une qualité d'écriture incontestable. Je ne dirais mot sur Madame de Monclert...je l'aime je crois pour toutes ses facettes abjectes, et pour tes très crédibles descriptions dans le cadre de ton histoire. Bon je m'arrête là, pour mieux t'en dire une prochaine fois...sinon je ne m'arrête plus, il paraît que je suis la lectrice au 4000 caractères de coms, je vais essayer de faire mentir ;) Bonne continuation de ton écrit et merci de ce nouveau partage.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Oui j'aime beaucoup les femmes, je leur suis très attaché. Mais chuuut. On pourrait jazzer et être mal compris. On pourrait se méprendre comme le dirait Audiart. Et puis moi je trouve que c'est Bat une femme qui met la pâtée aux hommes et dans tous les sens.Tiens "HaliBerrah" qui faisait allusion à une mathématicienne noire des années cinquante et soixante qui a révolutionner les calculs de trajectoire elliptiques ( entre autre) et qui a considérablement contribué au projets des fusées américaines qui allait emmené les Etats Unis sur la lune tout simplement. Il aura fallu( re)concevoir les mathématiques pour les calculs de vol spatiaux. Et bien c'est une dame et noire en plus qui y a contribué d'ailleurs elle ne sera pas la seule dame noire de l'équipe . Voir un magnifique film que je me suis bien revu cinq fois "Les Dames de l'Ombre" Je vais devoir terminer cette histoire et cette aventure avec vous tous (toutes) le temps est compté et c'est le temps qui court tiens à écouter le chanson de Alain Chamfort "Et c'est le temps qui court" Je vais terminer cette première partie donc disais-je pour mieux retrouver Elisabeth de Beaupond en deuxième partie plus tard bientôt. Et puis qui sait peut etre que Fyctia aura la bonne idée de lancer un nouveau concours dans autre thème fantastique, beaucoup aiment ça tu sais, j'appelle ceci le "voyage" Merci dem'avoir suivi tout le long de ce concours, merci de ta gentillesse et de ta patience ,merci de ton temps que tu consacré en partie pour mon histoire. Merci pour ton soutien.

chocotean

-

Il y a 2 mois

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite, viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite!

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Je fais de mon mieux pour envoyer les deux derniers chapitres pour clôturer la première partie de la "recluse" ce n'est pas pour autant la mort de tous ces personnages qui vivent en moi et qui vivent un peu en chacun d'entre vous. L'aventure continuera sous une autre forme.

HaliBerrah

-

Il y a 2 mois

Je vais pas t'embêter avec mes cours mais de vieilles marques sont encore bien en cours, j'ai une TI89 Titanium (texas instrument), bien heureuse de ne pas faire tout de tête, je ne m'appelle pas Katherine Johnson (tu connais j'imagine). Ce chapitre il est plein de romance et de déchirures mais c'est là que la "romance explose" non ? Jacques va être malmené et Josette et Armand qui s'en vont c'est vraiment triste. Le bon c'est Lagarde qui se profile, un entretien avec Armand va beaucoup nous apprendre sur lui et Amélie entre autre ; et cette communion des petites gens qui ne laisseront pas faire la rombière, ça me plait trop. Tu donnes de drôles de situations à venir mais là je pense au fait que tu vas le faire en deux tomes ? Cool j'aime ça, je te suivrai au travers du temps d'Elisabeth quelle belle aventure. D'ailleurs j'attends la Dame aux ronces car elle ne peut rester enfermée à pleurer ce n'est pas son genre oh que NON !!!!

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Oui bien entendu que Texas instrument est toujours en cour, mais celle là elle te fait des diagrammes et des tableaux avec les abscisses et les ordonnés et autre graphiques, tandis que la mienne que j'ai toujours ne le faisait pas, elle date de 1976 tu imagines? Mais avec une multitude de fonctions c'est vrais. Tu me parles de madame Johnson , tu as du voir "Les femmes de l'Ombre"C'est certain tu as vu ce film . Dans le cas contraire court vite chez Cultura ou non plutôt loue le chez ton opérateur. Le film est génial. Cette femme est un génie , une surdouée des maths. Elle a calculée plus vite et plus précisément que la machine la révolution elliptique de la capsule en donnant le point de chute exacte de celle ci! Tu te rend compte. Elle a du créé une nouvelle forme de calcul pour trouver la courbe exacte de sa révolution dans l’atmosphère que dis je§ au dessus de celle ci! En plus elle est noire ,aux Etats Unis de cette époque tu imagines les difficultés qu'elle a du surmonter pour se réaliser et s'imposer . Cette femme est une héroïne et un exemple pour les femmes et pour les mathématiciennes ,oui bien entendu. Mais sinon, tu as aimé mon chapitre :)..... Je ne savais pas que tu connaissais Katherine Johnson non je ne le savais pas ...et toi Elisabeth tu le savais ? Quoi donc? Eh bien que la petite "HaliBerrah" connaissait Katherine Johnson ? Non, je ne le savais pas, mais c'est qui une voisine d'étage de la petite ? Mais non je viens de l'expliquer, mais suis un peu la conversation bon sang! Oh moi tu sais les histoires de mathemachin de Catherine Jonsone Non Katherine Johnson !! Elisabeth retourne dans ton histoire, ça vaudra mieux. Bein c'est à dire que tu ne vois pas ce que tu me fais vivre, moi je ne sais plus ou j'en suis avec tous ces événements! Bon on continuera cette discutions à la maison,dit bonsoir à la petite HaliBerrah Bonsoir petite HaliBerrah Non pas petite HaliBerrah mais HaliBerrah tout court Trés bien, bonsoir HaliBerratoutcourt Bon tu nous ennuis Elisabeth, décidément on ne peut pas discuter avec toi,retourne au XVIIè siècle hanter les méchants. Bonsoir "HaliBerrah"je vais me coucher excuse Elisabeth , la prochaine fois je t'enverrai Guerda elle, elle est plus expéditrice. Non pas Guerda, ça va pas le faire, elle bouffe tout cru les humains, il y aurait bien "Cauchemar"La bête immonde mais non pas elle non plus.Bon je vais y réfléchir,à bientôt, j’éteins avant de quitter ta maison, endort toi.