Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SériePères Dumond et Gastaldi.

Pères Dumond et Gastaldi.

Tu as aimé ce chapitre ?

12 commentaires

chocotean

-

Il y a 8 mois

Génial, superbe,sublime. Tu as repris ta baguette de magicien et tu nous entraines aux fins fonds de l'enfer là, où l'Eglise chatiait les damnés. Pauvre Elisabeth, courbée mais pas vaincue, perdue mais pas disparue, effacée du monde des hommes mais reliée par un lien que tu vas exploiter je pense : ce brave petit jeune curé. Il n'aime pas les injustices, ça tombe bien, la dame aux ronces non plus. Et la mère Eclair mérite bien un petit accroc du destin. Pétasse qui chasse, cloitre ne saurait finir en entier. Pardon, pardon je m'égare. Mais je m'éclate aussi! C'est trop bien, et très bien écrit. Ton style est toujours fluide, jamais contraint. Pas de scolaire ou d'effet de style genre new auteur à la mode. J'ai jeté un oeil à certains écrits du nouveau concours et je te garantis que tu te démarques toujours "Jean-Marc-Nicolas G"! Ton chapitre me rappelle ce poème de William Henley, que j'adore et que j'avais découvert dans Invictus : Dans les ténèbres qui m’enserrent, Noires comme un puits où l’on se noie, Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient, Pour mon âme invincible et fière. Dans de cruelles circonstances, Je n’ai ni gémi ni pleuré, Meurtri par cette existence, Je suis debout bien que blessé. En ce lieu de colère et de pleurs, Se profile l’ombre de la mort, Je ne sais ce que me réserve le sort, Mais je suis et je resterai sans peur. Aussi étroit soit le chemin, Nombreux les châtiments infâmes, Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme. Continue cher Jean-Marc ton petit chemin, et sois toi aussi le maitre de ton destin. Belle soirée

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Et voici la reine des commentaires et un beau et sublime poème de William Henley ,comme c'est étrange, il me ressemble tant et ressemble tant à Elisabeth. Elle, moi, notre solitude ,mes peurs,mon monde "Noir" qui ferait tellement peur à beaucoup de personnes mais dans lequel je suis si bien.Je me sens rassuré.Car Il n'y a ni bien ni mal, mais y penser, le rend ainsi. Oui je suis bien dans mon "Noir" à moi, j'aime bien me faire peur ,enfin j'aime surtout diffuser mes visions de mes mondes à moi. J'avoue, que lorsque le "concours des sorcières" a été lancé, je n'avais pas envie d'écrire quelque chose de classique, de traditionnel,de déjà lu, de déjà vu . Je me serais ennuyé. Mais écrire sur une femme et son destin tragique , avec son refus de la mort et tout son pouvoir généré par sa colère et ses peurs. Sa puissance et sa fragilité. Ses doutes et ses certitudes. Mais je l'aime ce poème, qu'il est fort, qu'il évoque des choses, tellement de choses de l’âme humaine, de ma personnalité. Bravo "Chocotean" Paf!!(Comme le dirait Louis de Funés) Tactactactac dans le mille, , de mon cœur ! Bonne nuit ma "Chocotean" je vais écrire cette nuit pour que vous puissiez lire le jour!

HaliBerrah

-

Il y a 8 mois

Ouilleouilleiouillle ! J'avais compris tu es HABITééééé. Amoureux d'histoire, je vais te présenter ma mère, à elle seule c'est croisé momie :p Pour ma part tristounet c'est plutôt du gazwa tu veux dire, je te lis après avoir revu pour les maths (calcul algébrique, puissance et racines carrés, notion de multiple, diviseur, nb entier, nb réel, équations, inéquations), pour géométrie (vecteurs & repérages, droite du plan, système d'équations et droites) dans les fonctions (notions de fonction, fonctions de ref, variation d'une fonction) et je te passe stats probabilités et programmation, une fois que tu as pris cela te lire c'est le paradis. Après avoir partagé mes cours avec toi, me voilà sur tes "pères" assez spéciaux, je ne suis pas baptisée, je comprends pourquoi, en d'autres temps on m'aurait recluse :) Après qu'est ce que c'est accablant ce que dit Elisabeth au père qui l'écoute, il est pas mal lui finalement ! La vielle pie, plus horrible que jamais qui vire Armand et Josette, je grogne...mais je ne désespère pas pour la suite de ton écrit. Bon après ma couette de l'autre jour, j'ai inversé, j'avais besoin d'une bulle air à Fontainebleau avant d'attaquer mes cours, voilà c'est fait, sur les deux zigotos qui s'en vont avec leur soutane, le père Gastaldi qui lui dit "je te sauverai." , oui d'acc mais comment ???? Allez je fonce prendre mon repas et travailler. Et attenZZZZionnn j'attends de te lire.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

:):):):):) Habitéééé?? Ah bon,peut être,Mais alors par beaucoup de monde ,dans mon esprit c'est une assemblée !! Pour les calculs algébriques ça me rappelle ma jeunesse , puissances et racine carré et notions de fonction etc mais je pensais que ça avait disparu de l'évolution de l’espèce humaine. Cela me rappelle aussi l'époque des premières machines à calculer TEXAS INSTRUMENT et COMMODORE. Rhooo! Quelle époque! C'était la liberté et quelle liberté ! Adieux liberté! Non mais c'est bien les Maths mais l'histoire aussi. Tu comprends ,tu ne peux pas comprendre le monde d'aujourd'hui si tu n'as pas étudiée l'histoire. Finalement les événements historiques sont des soubresauts constants et réguliers de la civilisation comme ça le serait pour un être vivant. Tout doit se réaliser dans la douleur et dans la souffrance. Globalement l'humain ne peut avancer que de cette manière que ce soit au niveau individuel ou en collectivité. Regarde les empires, on peut les comparer à un être vivant. Naissance, enfance, adolescence, age moyen de clin et fin. Et tout ça avec des crises internes et des agressions externes. Bon je ne sais pas pour quelle raison je te dis ça. Enfin pour dire que ta mère a raison de s’intéresser à l'aventure humaine.Moi je me régale, c'est un kif le livre d'histoire. Je me suis terminé un livre sur Clemenceau, un bouquin sur les Mongols et un autre sur l'empire Ottoman. Bon pour les trois autres folles on va leur régler leur compte. Bon tu sais que le concours va se clôturer le 12 ou le 13 enfin dans quelques jours et je ne pourrai pas terminer cette histoire par conséquent je vais terminer la première partie. Et j'écrirai la deuxième partie dans les moi prochains. Tu as vu que Sand a laissée une adresse wattpad pour que tu te lise la suite tranquillement. Bonne soirée HaliBerrah

FéeVerte

-

Il y a 8 mois

Quoi, tu ne parles pas le nkjdfcjc! ? Mais ce n'est pas possible !!!! Et non partiel fini pour moi, super ouf d'ailleurs, je peux te lire en retard parce que le reste du temps je prends le chocolat chaud cannelle avec Elisabeth, tu comprendras que je ne peux la délaisser pour toi XD Décidemment le père fouettard a aussi la soutane et cette Monclert mérite un éclair de tonnerre d'ailleurs il l'a appelé Madame Éclair, que ça lui va bien, une prédiction ??? J'adorerais la voir comme une électrisés poils et cheveux en l'air avec jupons pleinde petits courts jus. L'image m'électrise mdr. Pour Elle je suis toute chose, c'est atroce, ça fait de la peine on voit un après qu'elle n'a jamais connu, bafouée, blessée, abîmée dans un coin :x trop triste. Merci à Sand, j'ai noté ton adresse, dis moi t'as des lecteurs vachement sympas, je n'aurais pas vu si elle ne l'avait pas mise, top cool. A bientôt sur autre chapitre

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Oui c'est bon le chocolat avec de la cannelle et un peu épais et bien sucré et avec un quatre car breton c'est une tuerie.Pour le nkjdfcjc, je fais des efforts mais c'est dur, j'apprends, j'y met beaucoup de motivation. Mais l'orthographe est difficile par exemple DRDRTGF ça prend un "R" ou deux "R" sais pas. oui elle est gentille Sand ,elle est très active chez Fyctia et elle lit pratiquement tous les textes des concours, elle se fais donc une bonne idée générale sur la qualité des écrits. Enfin bref tu l'auras compris elle est comme toi ,une accro de Jmng enfin de ses écris j'entends bien. Je vais appeler le colonel Jean de Lagarde tu te rappelle de lui ? Il était capitaine à l'époque, c'est l'amoureux de Amélie.Il est très influent et va pouvoir intervenir pour faire arrêter L'"ECLAIR" et la "CHAN...BRANLE" Mais pour terminer ,vous êtes tous sympa enfin pour une grande majorité vous êtes des filles, il y a quelques garçons mais ce n'est pas la majorité. Ne me demande pas pour quelle raison ,je ne serais pas te répondre. Ah oui, Sand m'a dit que c'est probablement parce que les héros sont des héroïnes dans toutes mes histoires. Il est vrais que mes femmes sont toujours de femmes de pouvoirs. Va comprendre sans doute dans une vie antérieure j'étais une femme battue et dominée alors je prends ma revanche dans cette existence :) A bientôt, j'envois la suite. Bonne soirée. Ce soir je regarde la chaîne SCI émission sur le paranormal et les maisons hantées. Moi, j'aime bien les maisons hantées c'est flippant, c'est Bat

Sand Canavaggia

-

Il y a 8 mois

Que me dire de plus ? Rien, fini ton texte et emporte les comme tu emportes les fidèles qui continuent de te suivre…"Défonces-toi", ouvre-leur la porte de la chambre d'Elisabeth ;) Ils ne pourront que succomber à son charme...Encouragements à bloc de mon côté pour les cinq jours restants avant la remise de ton manuscrit…(non non je ne te mets pas la pression et si tu veux je te sers de Bêta-lecteur, saches que je ne le fais pour personne car je suis souvent en écriture et je suis un peu dépassée par mes plannings, mais je ferais du balaie chez moi pour un texte comme le tien sans soucis :) ) Merci pour ton adresse Wattpad mise sur ton profil que je colle en dessous pour ceux qui ne l'auraient pas vu et qui souhaiteraient avoir la suite après la décision du jury :) https://www.wattpad.com/user/JeanMarcNicolas8

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Bien c'est à dire que cette histoire n'a pas dit tout ce qu'elle avait dans ses tripes, par exemple, elle devais se terminer en 1924 juste pendant les années folles, les fêtes de la société bourgeoise au milieu des automobiles Bugatti Delahaye et Delage. Portes cigarettes et boutons de manchette ,robes courtes et petites moustaches fines. La rencontre d'une jeune femme blonde aux yeux bleu avec un jeune homme brun ,elle, s'appellerait Elisabeth et lui Hugo mais je crois que la suite fera l'objet d'une deuxième partie. Merci de prendre sur ton temps pour me lire ,vraiment, ça me gène, je ne sais trop quoi te dire, mon père m'aurait répondu:"Eh bien dis moi merci et ça ira" Alors merci de consacrer de ton temps pour mon récit, c'est qu'il doit être digne d’intérêt j'imagine. Je dois dire, que mes histoires, ne sont pas une succession de mots encapsulés les uns derrière les autres mais un ressenti que j'extrais du fond de mes tripes et de mon âme.

Sand Canavaggia

-

Il y a 8 mois

Il y a parfois des lectures qui nous tenaillent, là encore belle prestation de rebondissements en peu de phrases. Après les avoir molestés verbalement elle passe à un autre niveau la Baronne, elle les vire les croyant porteurs de la situation...Sotte personne mais finalement tellement correspondante à la personnalité que tu lui as affublée. Après je prends la voix des pères dans leur invocation pour exorciser les lieux et ce père Gastaldi plein de compassion qui est traité de fou, voilà encore les opposés qui s'affrontent au milieu de la douleur d'Elisabeth qui résonne sur tout ton texte. C'est très beau à lire et encore un bon moment au cœur de ma nuit d'écriture partagé avec ton texte. Merci de ton partage et toujours une belle continuation de ton écrit ;)

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 8 mois

Bonjour Sand et merci toujours de tes encouragements, que te dire de plus que je ne t'ai dis déjà ?