Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieÀ la recherche des enfants.

À la recherche des enfants.

Tu as aimé ce chapitre ?

111

98

18

18 commentaires

RougeCarmin

-

Il y a 2 mois

Merci de ta réponse humaine et qui me prouve que sur un site virtuel il y a des êtres à part. Odile Chabrillac et le livre que je t'ai donné en exemple c'est plutôt une vision historique des sorcières mais flattant la nécessité de leur existence, l'ignorance a déclenché une véritable chasse. Et oui je te suis depuis les anachorètes et tu valides à mes yeux le bon auteur que tu persistes et signes dans ce que tu m'offres à moi et aux autres aujourd'hui.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 2 mois

Je suis touché, c'est un mot léger en fait je m'en prend plein la gueule ( de gentillesse) si tu me permet cette expression, ça fait tellement de bien que ça fait mal, mais merci de ta gentillesse. Depuis quelques temps, (je l'ai écris au début de cette histoire sur un commentaire), je me sens moins seul comme si je rencontrais des âmes sœurs c'est rare, moi de mon coté j'avance dans ma vie, et ces écrits sont le reflet de ma conduite,je vais jusqu'au bout de l'objectif que je me suis fixé. je continue à écrire pour vous et pour moi (un peu aussi) après tout,on se fait plaisir , je partage, je donne, ce que j'ai de mieux à offrir, un peu d'inspiration, un peu de sensibilité, un peu d'amour pour les autres et un peu de passion. Ça donne une recette à la JMNG. Merci RougeCarmin. Bon courage pour la lecture du prochain chapitre, j'y ai mis tout mon cœur, toutes mes tripes, je l'ai manié et remanié avec mon esprit tourmenté du parfait, je t'avouerai que je suis allé me coucher au petit jour. Bof,mais réveillé à neuf heure pile! Ma petite chienne qui gémissait pour pipi du matin, Maître ingrat que je suis m'a forçait de m’extraire de mon lit chaud et douillé.

Sand Canavaggia

-

Il y a 3 mois

Tu m'entraînes dans les méandres sombres de la vie intermédiaires avec en récapitulatif son entretien avec Elisabeth, son retour, son groupe et les gens qui aident au recherches dans un climat quand même un peu apeuré, en colère, un mix de sentiment et d'émotions qu'il me plait de trouver dans une lecture, mais chez toi c'est un peu un condensé à chaque chapitre et mon côté émotionnel est bourlingué c'est un délice, je décode chaque esprit et c'est un canevas complexe que tu transmets avec légèreté. Je suis encore en retard mais après tout c'est presque une chance de pouvoir tourner la page et continuer ma lecture.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Oui tu as raison, mais c'est mon esprit qui mabourlingue alors mon ecrit suis, mais je me soigne.

Héliore

-

Il y a 3 mois

Toujours un plaisir de parcourir tes écrits et à presque le terme de ce sorcière après en avoir parcouru quelques autres je me mets à jour chez toi pour t'envoyer mon retour positif et t'envoie ce petit mot pour te remercier de ce bain dans le XVIIème et du courage pour la suite de ton écrit. Mes attentes à cet instant c'est de voir Amélie qui accueille son beau capitaine, honorer de sa réussite attendue, qui va lui annoncer qu'il quitte cet endroit car si je me souviens bien il est détaché de Paris pour cette affaire. Je suis une romantique alors après avoir faibli sur Elisabeth dans les foins avec son Hugo je fais un blocage sur ce bel amour qui agrémente tes pages de quelques instants languissants. Pour le texte dans sa totalité je ne mentirai pas, j'aime complétement et les retouches (petites fautes ou ajout de détails) que tu feras seront la touche de l'artiste sur un texte de qualité. Je te remercie de ton travail partagé et cette passion d'écrire qui se ressent dans la sensibilité que tu y développes.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Bonsoir Héliore, je ne te connais pas, mais je suis enchanté de lire ton premier Commentaire si je ne m'abuse. C'est un commentaire très gentil, que tu m'écris là, alors oui, j'ai fais un travail de fond pour faire glisser mon histoire dans le XVIIé siècle (malgré des erreurs d'inattention)mais j'ai réparé les erreurs pour prochaine édition. J'ai préparé un nouveau chapitre, sur la rencontre entre Jean et Gabrielle ( Gabrielle était l’épouse de Jean assassinée par les frondeurs de Concini)je me suis relu, et je me suis auto ému comme un con ,mais c'est un joli texte je pense, tu me diras ce que tu en penses. Bonne soirée, pardon de te répondre un peu tardivement.A bientôt j’espère.

RougeCarmin

-

Il y a 3 mois

J'ai lu avec un plaisir encensé après m'être gonflée du livre d'Odile Chabrillac (Âme de sorcière), un hommage à la sorcellerie au féminin que ton écrit égale par la féminité et la grâce pleine de compassion de ton héroïne, j'espère que tu raviras de quelques chapitres encore ma lecture. Éclate toi à l'écrit pour mieux nous emballer comme des paquets cadeaux dans ton histoire (et c'est dans le ton à l'approche de noël :) )

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Je me souviens de toi, tu m'a accompagné au concours précédent aux cotés des Anachorètes,tu m'avais postés quelques commentaires. Le livre d'Odile Chabrillac dis tu ? C'est une bonne histoire ? Dit m'en un peu plus si tu as le temps. Je me le procurerai. Oui pour le ravissement des prochains chapitres, je les ai déjà écrits mais il faut le temps pour les corriger et les remettre en forme. Mais ma vie, mon travail, me prennent beaucoup de temps. Tu ressent bien mon sentiment du plaisir d’écrire, le plaisir de m'exprimer, celui de m'épanouir. Mais le plus important, celui de vous emmener avec moi dans mes rêves et mes délires. je suis heureux de vous avoir à mes cotes pour certains d'entre vous depuis déjà longtemps, alors ,continuons l'aventure.

Butto Val

-

Il y a 3 mois

Toujours une même source d'évasion de te lire que ce soit quand je rentre du travail ou avant de partir je fais une piqûre à l'infirmière que je suis pour tenir éveiller ou bien dormir grâce à Elisabeth, ça doit faire rire ce que j'écris mais que veux tu c'est mon ressenti. Je crois te l'avoir dit mais quand je te lis c'est comme si tes mots projetaient des images et du coup je me coupe complétement de mon quotidien et ça fait un bien fou, je m'imagine cet homme qui a l'air doux donner des ordres à ses troupes, gérer la population et se glisser avec tant de conviction au travers de ces ronces qui lui lacèrent la peau et cette volonté d'homme de guerre qui fait corp avec lui, c'est un ange, il me semble impossible qu'il n'y ait pas en lui un peu de ce panache que tu as dû admirer dans de grands films ou livres qui t'ont bercés, vu grandir, c'est presque une évidence au stade de ma lecture et après t'avoir suivi sur deux concours. Bon je vais me préparer en veillant le prochain chapitre dans une nuit d'hôpital sans sommeil au chevet du silence.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 3 mois

Butto, ce que tu dis ne me fais pas rire, mais m'émeut, d’abord parce que tu as le courage de te découvrir, et puis ensuite parce que tu as une belle sensibilité, tu es une jolie personne, moi je veux te dire merci pour ce que tu fais, tu sais de quoi je veux te parler, merci de les assister, merci à toi et à tes consœurs et confrères pour accompagner nos proches et les rassurer, mais aussi rassurer les familles. Merci d'avoir accompagner mon père jusqu'à sa dernière demeure. Alors si je peux quelque peu compenser avec ma modeste contribution en t'aidant à t’évader alors tu me fais plaisir de me permettre de rendre ce que tu (vous) as donné aux autres. Merci Butto et on reste en liaison. A bientôt et je pense à toi maintenant , à ce que tu fais, ou tu es .