Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieEntretien avec Élisabeth.

Entretien avec Élisabeth.

Tu as aimé ce chapitre ?

144

130

6

6 commentaires

chocotean

-

Il y a 4 mois

Les enfants sont sans filtre et ouvrent leur esprit tellement plus sans toutes les barrières que nous lui imposons une fois grands... Bravo cher JMNG, ton histoire est un régal

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Confidence pour confidence je t'avoue que c'est également pour moi un régal de l'écrire. J'ai avec mes histoires une forme de relations qui ressemble à une communion.

Sand Canavaggia

-

Il y a 4 mois

De grandes référence d'histoire réelles qui étaient ton histoire magistralement c'est toujours très fort pour moi de lire des textes si bien structuré et sur lequel ma conscience peut s'appuyer afin de s'imbiber plus confortablement dans tout le récit, cela rend très réel chacune de tes parties romancés, le petit parle avec Elisabeth, sa maman l'écoute après lui raconter les choses et elle semble un peu perturbée par tout cela, mais qui ne le serait pas ?...Je poursuis ma lecture dès que je peux avoir la chance de voir ton nouveau chap apparaître. Merci de ce si beau partage. Bonne suite de ton écrit.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Oui en fait, mon histoire qui est purement romancée je te l'accorde,mais soutenue par une base historique, c'est à dire sur des faits réels.Les événements également . Ce qui rends cette histoire plus consistante. Et puis je ne voulais pas écrire une histoire classique sur le thème de la sorcière d'autres le feraient bien mieux que moi. Et puis j' n'aurai rien apporter de plus en écrivant du basique.

LaÏaC

-

Il y a 4 mois

C'est avec plaisir que je t'annonce que c'est moi qui ai le plaisir de lire ce nouveau chapitre...je fais la danse du hula hop de joie. Le petit Bertrand voit, mais c'est fou ça...et j'aime voir l'œil d'un enfant plus réceptif que les grands, il est plus sensible à la douleur d'Elisabeth si je comprends bien ?

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a 4 mois

Oui c'est exact, les enfants sont toujours plus sensibles que les grandes personnes, mais on les écoute pas, parce qu'on ne les prend pas au sérieux. Et oui tu es la première c'est vrais, et sais tu qu'en fait chacune des personnes qui auront par malheur l'occasion de croiser Elisabeth De Beaupond la percevront physiquement selon la qualité de leur Âme. Alors le petit Bertrand la perçoit telle qu'elle est de son vivant,blonde yeux bleu et bouclettes mais les mauvaises personnes ?? Deux choses, je te lâche deux infos puisque tu es la première de ce chapitre, tout d’abord, le petit Bertrand va faire l'objet d'une tentative d’enlèvement par des maraudeurs qui vagabondent en bordure du Ru d'Avon petite rivière en contre bas de la campagne familiale, deuxième nouvelle, la famille va être victime d'une épidémie de tuberculose ,le père qui ramène cette maladie depuis ses campagnes militaires va contaminer sa femme et le petit Bertrand. Je te laisse imaginer le reste hihihi