Jean-Marc-Nicolas.GLe reclusoir d’Élisabeth de Beaupond. (La pénitente.)Hors-SérieRetour à la maison.

Retour à la maison.

Tu as aimé ce chapitre ?

8 commentaires

chocotean

-

Il y a un an

Tes textes d'incantation sont vraiment excellents, tu fais de la poésie JMNG, poésie noire, poésie d'outre tombe, mais de la poésie. Continue, tu me captives, tu m'ensorcelles. Je lis tes textes comme on partage un apéritif entre amis ; j'en ressors l'esprit grandit et le coeur réchauffé

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un an

Devant une telle majesté de mots,devant une telle bonté des phrases,face à autant de termes forts et touchants,je ne peux que te faire une révérence de courtoisie, je pose un genou à terre et je m'incline. Il y a des histoires extraordinaires mais aussi des attentions qui me marquent particulièrement,j'en ai quelques unes comme cela car j'ai beaucoup de chance d'avoir une famille de lecteurs depuis ma dernière histoire"Les Anachorètes" qui sont particulièrement chic avec moi.Je suis heureux de te compter désormais parmi eux.

lemondenetuepas

-

Il y a un an

Qu'est ce qu't'envoies dans le palpit, c'est dans une horreur de larmes trop bizarre. Mais je colle à ton histoire l'ami.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un an

merci beaucoup il est vrais que c'est palpitant,a bientôt j’espère

Sand Canavaggia

-

Il y a un an

Ils l'entendent mais ils ne la voient pas...ils en meurent...et ses souvenirs qui sont d'un émotionnel incroyable, c'est bouleversant pour moi c'est moment...Un chapitre où j'ai peu à dire mais où le ressenti est immense, j'aimerai avoir quelques remarques, des idées de suite, mais je commence à perdre mes idées et apprécier cette lecture dans son intégralité sans vraiment me soucier de ce que je pense, juste mes vibrations et cette sensibilité pour Elisabeth qui erre de douleur dans une identité de sorcière qu'elle n'a pas l'air de percevoir une renaissance dans un espace qui lui est encore étranger...elle n'est que souffrance et colère.

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un an

oui la douleur est si grande qu'elle est ingérable, elle la dépasse. elle est insondable,impalpable,elle a aimé tellement ses parents ses sœurs et ses petits frères.

Mila Shani

-

Il y a un an

Coup de pouce !

Jean-Marc-Nicolas.G

-

Il y a un an

Merci, beaucoup