Lou.R.Delmond La pierre d'Aschyle Imaginaire 1. L'informateur (A.) - 1/2

1. L'informateur (A.) - 1/2

Tu as aimé ce chapitre ?

null commentaire

Gottesmann Pascal

-

Il y a 2 mois

Tu parlais tellement des humains que je me demandais quelles étaient les autres classes de la population. Visiblement il y a aussi des vampires. Et ton héroïne, dont on ne connait toujours pas le prénom, quelle est son espèce ?

Mal.auteure

-

Il y a 2 mois

J'aurais réagi pareil si un client me demandait ça mdrr

Mal.auteure

-

Il y a 2 mois

Ce genre d'ambiance ne font toujours penser à Skyrim ou The Witcher

Lynn Nash

-

Il y a 3 mois

J'adore la fin de ton chapitre ! Le fait que ce soit un vampire surprend ! Bon chapitre en tous cas

Lynn Nash

-

Il y a 3 mois

Changer la phrase par quelque chose du genre : "d'une traite. Je le trouvais bien léger." Parce que la fin de phrase me paraît en trop (pas de lien vraiment logique entre l'action de boire d'une traite et la qualité de la boisson)

Lynn Nash

-

Il y a 3 mois

Tu mets une majuscule alors qu'avant tu n'en mets pas. Pour plus de cohérence, choisis avec ou sans majuscule

Lynn Nash

-

Il y a 3 mois

Les quartiers où on s'amuse vraiment donc 😁

Sissy Jil Adan'S

-

Il y a 3 mois

Je rejoins mon premier commentaire concernant la remarque sur GoT ☺️ tes décors me font penser à la série ^^ Tu as bien discerner tes différentes "créatures" avec des caractéristiques qui leur sont propres, comme les yeux de couleurs particulières, rouge pour les vampires, je me suis imaginé les méchants vampires dans twilight 😅

Clémentine D.

-

Il y a 3 mois

j'ai beaucoup aimé les descriptions de la taverne ou de comment ton héroïne jauge les gens, ça donne une originalité super ! Habituellement je n'aime pas les récits en je mais je dois avouer que tu gère bien en terme de sensations et descriptions de sorte qu'on ne s'ennuie pas, ou on ne roule pas des yeux

Lou.R.Delmond

-

Il y a 3 mois

Honnêtement je suis contente que tu apprécies le texte même avec le je parce que j'écris habituellement plutôt à la troisième personne, mais pour cette histoire ça s'est imposé à moi.