Sébastien DIDIERJe ne t'oublie pasThrillerChapitre 14

Chapitre 14

Tu as aimé ce chapitre ?

29 commentaires

Sébastien DIDIER

-

Il y a 4 ans

Il a de la ressource mais oui c'est tendu

libertyliberty

-

Il y a 4 ans

Marc n'a vraiment aucune chance

Sana Taylor

-

Il y a 4 ans

Oh bon dieu... mais où est Lisa???

Lilye-Rose

-

Il y a 4 ans

Mais où Lisa?!

Franca924

-

Il y a 4 ans

Une nouvelle chute de chapitre qui nous "tombe dessus", à laquelle on ne s'attendait vraiment pas, et donc une piste de plus qui s'ouvre. C'est bien, tu bouscules le lecteur, tu le déstabilises, tu l'envoies dans de multiples directions. On ne sait plus très bien où on en est; mais c'est excitant et cela nous tient en haleine. Et puis, le personnage de Marco qui s'étoffe et devient de plus en plus attachant. Comme toujours, j'attends la suite.

Sébastien DIDIER

-

Il y a 4 ans

Ah ah ah ! La suite la semaine prochaine ! ;)

Peluuches

-

Il y a 4 ans

La semaine prochaine ? C't'une blague ? Feignant.

Sébastien DIDIER

-

Il y a 4 ans

Non je veux bien faire durer le suspense ;)

Peluuches

-

Il y a 4 ans

Oh putaaaaaaain

Alexiane Th.

-

Il y a 4 ans

dont on connaît déjà la réponse, mais qui ravivent la réflexion du lecteur ... Bref, un peu bêbête, sans pour autant être inutile. Là, non, tu as crée une relation père-fils agréable, touchante et un ancien boxeur qui en a dans la caboche et qui n'est pas lourd dans ses interventions. Sans compter qu'il détone, bien sûr, avec le reste du Park avec ses mots hachés et coupés et que ça nous fait du bien de pouvoir nous identifier à ce que l'on connaît - ou presque. Lisa est l'adolescente un peu typique dans ce type de romans incluant la disparition d'un parent. Un brin rebelle, qui cogne quand un mot est dit de travers, qui a besoin d'un bouc-émissaire et ça tombe souvent sur le dernier parent qui reste. Mais par les yeux de Marc, elle nous adoucit tout de même, nous rend plus conciliant. Il me tarde de découvrir si elle prendra part à l'enquête avec plus d'assiduité et de présence. Quant à Marc ... C'est Marc. Le "héro". Celui qui reste et qui se bat. Je ne sais que dire sur lui, il rentre dans le schéma familier. Il n'est pas pénible à se plaindre sans cesse, ni inquiétant à ne jamais le faire non plus. Il est bien dosé, équilibré. Ses brèches sont égouttées, dispatchées, dans le courant de tes chapitres pour ne pas nous appesantir sur sa peine et; nous donner envie de le secouer dans tous les sens pour qu'il se bouge ENFIN le popotin. Il est dynamique, déterminé.