Jean-françois Joubertdesirs d'îlesRoman de l'étéLe peti salon confidence

Le peti salon confidence

Tu as aimé ce chapitre ?

13 commentaires

Roseline Lambert

-

Il y a 10 mois

Alors Edouard ne dit rien, à 20 ans on veut des réponses, aujourd'hui, je hocherais la tête... La femme enflamme on esprit dans sa danse et cette voix est si gênante...Comme s'il se retrouvé nu. Va-t-il la revoir? Il aimerait, mis oserait-il lui parler ?

Jean-françois Joubert

-

Il y a 10 mois

Question ?

Gilles

-

Il y a un an

🙂👍

Albane Pagrinem

-

Il y a un an

J aime beaucoup !

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

Cela fait plaisir... je végète sur le dernier chapitre... sorti du top 4.... mais un petit j'aime ce livre remonte le moral

Miss Birdy

-

Il y a un an

Parfois je perds le fil de ton histoire dans tes pensées et descriptions donc je relis mais c est avec plaisir oui 😉

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

super plaisir, je me préoccupe beaucoup du son et du sens, aussi, écriture très lente

Miss Birdy

-

Il y a un an

Quelle écriture ! Si je te dis que parfois je dois relire deux fois certains chapitres.... du coup je suis longue mais j'aime beaucoup :)

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

Deux fois pour savourer ? L'ambiance ? Oh merci !

Sand Canavaggia

-

Il y a un an

Des volutes sans consistances et une danse qui fait voyager sous les traces d'un maquillage, pour finir quelques temps trop courts le centre du monde d'une inconnue. Un joli et poétique moment qui est pourtant le reflet triste de beaucoup d'existence ou le reflet heureux de bonheur toujours passager...