Jean-françois Joubertdesirs d'îlesRoman de l'étéLa pensée sauvage

La pensée sauvage

Tu as aimé ce chapitre ?

12 commentaires

Roseline Lambert

-

Il y a 10 mois

La folie n'est pas de se perdre en soi, c'est de s'ignorer. Il faut parfois boire la tasse, plus souvent qu'on ne le croit pour refaire surface. Plus facile de regarder l'autre que soit, c'est presque une échappatoire, une bouée de sauvetage, comme cet Édouard Davids. Un personnage intriguant d'ailleurs...

Jean-françois Joubert

-

Il y a 10 mois

Je redécouvre ce livre en ce concours

Sand Canavaggia

-

Il y a un an

Toujours ce lien avec ton affectif, cette famille chère soudée à toi par les mots que tu me transmets et que sans cesse tu écris, c'est un peu comme un océan qui coule dans tes veines avec une peau sur les gènes des tiens. J'aime (un mot , un seul, deux syllabes pour dire mes pensées de lecteur)

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

Troublé par ce j'aime..n

Annelise84

-

Il y a un an

Effectivement, je pense qu'il y a beaucoup de toi dans son récit ;-)

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

Oui. Je ne comprends pas très bien l'autre. C'est la vie

Annelise84

-

Il y a un an

J'aime bien le passage sur la paranoïa. Effectivement parfois j'ai l'impression que ton personnage erre dans sa propre tête, dans son propre monde. Il est sensible à tellement de choses...

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

son créateur lui ressemble, parfois...

LilouJune

-

Il y a un an

Ta plume est très poétique. Ton style est unique, les images que tu offres dans ta manière d'écrire laissent parfois rêveuse. Très agréable.

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

merci si singulière quelle est à double tranchant, des fois on aime des fois oups on n'en veux pas