Jean-françois Joubertdesirs d'îlesRoman de l'étéLa couleur de la mer

La couleur de la mer

Tu as aimé ce chapitre ?

9 commentaires

Roseline Lambert

-

Il y a 10 mois

j'ai l'impression de me voir en lui, parce que tout est là pour que le lecteur s'identifie.D'abord, songer à cette hôtesse,dernière personne qui nous parle et nous lie à la réalité, puis ce sentiment d'exister alors que nul ne nous perçoit. Je fixe mes chaussures aussi, se pencher sur sa conscience c'est voir de face ses faiblesses et nous baissons la tête pour ça. Être ignorer nous rends fort, parfois. Se souvenir comme nous ne sommes rien face à cette immensité qu'est la mer, jusqu'à en avoir le vertige. Quel ras de marée il y a en lui ! Autant qu'en chacun de nous.

Sand Canavaggia

-

Il y a un an

J'aime beaucoup ce chapitre où tu détailles à la perfection ce qui se passe dans un esprit quand on est seul avec les sensations de faim au milieu des odeurs, de cette cigarette qui a ce merveilleux de vider l'esprit nous communiant avec les éléments et surtout ce qui m'a touchée c'est cette sensation trop connu de ces moments où entouré par des anonymes sans regards on peut se sentir tellement bien, à l'aise en opposition où on peut se sentir très seul entouré de nos proches pourtant aimant parfois...enfin c'est ce que tu soumets de façon implicite et j'aime ça c'est très réaliste dans mon esprit. J'espère ne pas laisser trop vagabonder mon esprit…Cette mer et iode que tu laisses toujours naviguer, c'est bon pour mon côté sensitif et aimant cette vision, un peu comme la touche de sel dans un plat <3 Je continue avec petite pause job mais courte, je reviens vite ;)

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

Non pas vagabonde... tu es pile/poil au coeur du sujet... j-f toujours aussi surpris d'être compris

AaronSaxon

-

Il y a un an

Les émotions au rythme des flots, c'est toujours délicat. J'ai plaisir à continuer ma découverte.

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

j'essaye quand je compose d'user de cette douce mélodie qui s'empare de moi, et d'alimenter mon texte dans deux axe son et sens

Annelise84

-

Il y a un an

Ton récit m'a donné faim... ;-) j'aurai aimé goûter à ces "mets succulents". Le pouvoir des mots !!

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

oui, moi là j'ai faim mais je rattrape mon retard sur les commentaire lla chance d'en avoir sur nos livres ces commentaires souvent succulents

canidie62

-

Il y a un an

Très bonne entrée en matière et une histoire qui s annonce originale. J adhère

Jean-françois Joubert

-

Il y a un an

merci, cela me fait réellement plaisir, car je balise net, encore plus que sur mes 2 autres livres, au plaisir de faire plaisir :)