Thriller Véronique Rivat Dites 23

Dites 23

La pire des épreuves que la vie est susceptible d’infliger à un être humain est d’affronter la mort de son enfant et d’accepter de lui survivre. Celui qui perd son conjoint devient veuf, celui qui n’a plus de parents est orphelin, mais on a beau retourner le dictionnaire dans tous les sens, aucun adjectif ne reconnaît celui ou celle qui n’a plus d’enfant et ceci dans toutes les langues ! Je fais partie de ces gens sans « nom » qui ont choisi de continuer à exister avec ce que les autres qualifient de « malédiction » et qu’ils fuient de peur qu’elle ne les attrape. Je suis une maman sans enfant.

Message final de Véronique Rivat

Mon alter ego vient de poser son stylo. Cette femme qui s'est livrée à vous l'a fait pour l'association ELA. Sans ça, elle ne se serait pas fait violence. J'espère que ce récit sera porteur d'amour et d'espoir à toutes les personnes qui doivent surmonter les épreuves difficiles de la vie, qu'elles y soient confrontées directement ou indirectement. Je vous remercie, vous qui m'avez lue. Vos commentaires de sollicitude m'ont touchée et je vous en remercie. J'ai eu mal de vos témoignages par lesquels vous avez véhiculé vos émotions, vos angoisses, vos interrogations. J'ai ressenti vos frissons. La vie est belle ! Soyez heureux et ne tournez pas le dos à ceux qui sont dans le chagrin ou la maladie. Si vous ne savez pas quoi dire, ne dites rien. Votre seule présence suffit. Avec toute mon amitié.